Togo: L'économie des Etats dépend en grande partie de la performance des ports

17 Juin 2019

L'Association de gestion des ports de l"Afrique de l'Ouest et du Centre (AGPAOC) tient du 17 au 20 juin à Lomé sa 15e conférence annuelle, couplée avec une exposition.

Des représentants de 24 ports africains sont présents.

'Le rôle de l'Etat dans l'économie maritime et portuaire', tel est le thème de la rencontre.

L'objectif de l'AGPAOC est de contribuer à l'amélioration, la coordination et l'harmonisation des activités des ports et des infrastructures portuaires afin d'augmenter l'efficacité des services aux navires.

'Cette réunion est importante pour le développement de nos pays car l'économie des Etats dépend en grande partie de la performance des ports' a indiqué Zouréatou Kassa-Traoré, le ministre des Infrastructures et des Transports.

Et dans le cas du Togo, c'est précisément le cas.

Selon le rapport du cabinet néerlandais Dynamar, le port de Lomé (PAL) est la principale plateforme à conteneurs d'Afrique de l'Ouest, devant Lagos au Nigeria et loin devant Abidjan.

Il constitue pour l'Etat une source de revenus récurrente.

Raison pour laquelle le gouvernement entend faire du Togo un hub logistique de premier plan en Afrique. Cette volonté est contenu dans le plan national de développement (PND) présenté récemment par les autorités.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.