17 Juin 2019

Togo: Passer de la gestion de crise à la gestion du risque

Les changements climatiques ont des conséquences dramatiques au Togo. L'érosion côtière s'accélère et les précipitations violentes provoquent régulièrement d'importantes inondations.

Le Centre international japonais de gestion des catastrophes (ICHARM) aide les pays fragiles à lutter plus efficacement. Les actions sont coordonnées avec l'Unesco.

Une réunion d'experts régionaux se déroule depuis lundi à Lomé. L'idée est de lancer une plateforme de réduction des catastrophes hydriques afin de renforcer la résilience aux changements climatiques en Afrique.

La phase pilote devrait être lancée dans quelques mois. Objectif, prévenir les risques et améliorer les capacités d'adaptation.

'Nous sommes très heureux de travailler avec le Togo et de partager nos expériences. Il faut passer de la gestion de crise à la gestion du risque, autrement dit jouer plus sur la prévention que sur le traitement', a indiqué Toshio Koike, le directeur général de l'ICHARM.

1,7 millions de dollars seront investis dans cette phase test.

Togo

Reprofilage de la dette publique

Dans un récent entretien publié par le Financial Times, le président Faure Gnassingbé avait… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.