Sénégal: Matam - Des dispositions prises pour permettre à tous les candidats de briguer le CFEE (IA)

Matam — Toutes les dispositions ont été prises en amont pour permettre aux élèves de la région de Matam (nord) dépourvus de pièces d'état civil d'en disposer afin de participer à l'examen du Certificat de fin d'études élémentaires et au concours d'entrée en sixième prévus mardi et mercredi, a assuré l'inspection d'académie (IA), Mbaye Babou.

"Les dispositions ont été prises depuis longtemps dans la préparation des examens à travers des rencontres avec les chargés des examens des différents Inspections de l'éducation et de la formation (IEF) qui ont permis d'établir une feuille de route sur les différentes étapes et sur la prise en charge de la question relative à l'inscription des enfants à l'état civil", a-t-il indiqué lors d'un entretien avec l'APS.

"Ce problème a été pris en charge conformément aux directives ministérielles appelant à tout faire pour que les enfants puissent composer le jour de l'examen. Nous avons pu faire le suivi de ceux qui ne disposent pas de pièces d'état civil au niveau des audiences foraines", a fait valoir Babou.

Il a ainsi fait état de la nomination au sein des différents IEF de l'académie de Matam d'un agent en charge de la gestion du problème de l'état civil.

Au total 9372 candidats issus des IEF de Matam, Kanel et de Ranérou Ferlo participeront à l'examen du CFEE et au concours d'entrée en sixième qui démarrent mardi sur toute l'étendue du territoire sénégalais.

Les filles, au nombre de 6096 représentent 65 % des candidats qui vont composer dans 76 centres d'examen répartis sur toute la région de Matam, a appris l'APS de l'inspection d'académie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.