Maroc: Sami Yusuf enchante le public des musiques sacrées

La star britannique Sami Yusuf, qui s'est produite samedi soir à la mythique place de Bab El Makina, a émerveillé les visiteurs du Festival de Fès des musiques sacrées du monde par un somptueux concert musical.

Accueillie sous un tonnerre d'applaudissements, l'icône de la chanson arabo-islamique a interprété avec magnificence une panoplie des chansons les plus éclectiques de son riche répertoire, sur une esplanade archicomble d'admirateurs et de fans venus d'ici et d'ailleurs.

"Sally Ya Rab", "Ya Rasulallah", "Ilahan", "Salaohu Ala Taha", "Allahu Allah", "Ya Mayala", "Achifae", "Omati" ou encore "Ibtassim" sont quelques tubes qui ont été magistralement interprétés par le maître de la musique spirituelle arabo-musulmane d'origine azérie et de culture persane et qui ont été repris en chœur par le public dans une ambiance festive.

"Je suis honoré par votre présence", a lancé l'artiste à l'adresse des festivaliers, ajoutant que sa participation à Fès représente une fierté pour lui.

Le célèbre chanteur britannique, un habitué du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, a vite charmé et conquis les festivaliers par des tubes authentiques inspirés de la musique soufie et qui resteront gravés dans leurs mémoires.

D'une voix suave et mélodieuse, Sami Yusuf a réussi bel et bien son retour sur la scène du festival, un hymne à la diversité, au brassage inter culturel et au vivre-ensemble.

Né en 1980 à Téhéran, d'une famille musicale, Sami Yusuf a très vite montré un vif intérêt pour la musique et commencé à apprendre à jouer de plusieurs instruments avant de s'intéresser aussi au chant. A 18 ans, il a obtenu une bourse lui permettant d'étudier la composition à la Royal Academy of Music de Londres, une des plus prestigieuses institutions musicales au monde. Cette formation académique de haut niveau, jointe à une excellente connaissance de la théorie musicale et des modes du Moyen-Orient (l'art des Makams), font de Sami Yusuf un musicien accompli.

Sami Yusuf a été nommé comme étant "la plus grande célébrité anglaise de l'Orient" par The Guardian, et le Time Magazine l'a surnommé "Islam's Biggest Rockstar".

Au-delà de cette notoriété -quelque peu exceptionnelle pour un artiste inspiré par la culture soufie- Sami Yusuf incarne l'expression d'un véritable artiste à part entière habité par l'humilité.

Malgré les tentations d'une célébrité dévorante, il reste inspiré par une vision d'un soufisme universel. Au-delà des stades et des grands concerts internationaux, Sami Yusuf, également arrangeur, musicien et compositeur, propose un sacré proche de la tradition, une tradition harmonieuse et généreuse, empreinte de méditations et de belles envolées intelligentes et mystiques.

Il s'abreuve aux sources de la musique persane, du sama andalou ou du qawwalli indo-pakistanais. Sami Yusuf est donc à l'image d'un nouvel Orient musical.

Restituant la dimension des échanges culturels de la Route de la Soie, il se nourrit musicalement aux sources de multiples traditions, autant d'affluents qui ont abreuvé le grand fleuve de la mysticité liée aux forces de la nature et de l'univers.

Ambassadeur de l'ONU contre la faim, Sami Yusuf, artiste engagé et concrétisant ses aspirations dans l'action humanitaire, ne cesse de célébrer la paix et l'harmonie mondiales, à travers ses multiples interventions face à un certain nombre de catastrophes écologiques ou politiques dans des pays tels que la Syrie, le Pakistan, Haïti ou encore les Philippines.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.