Sénégal: Serigne Mbaye Thiam assure que l'attribution du service public de l'eau au SUEZ s'est passée "de manière régulière"

Saint-Louis — Le ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a répété que l'attribution de la gestion du service public de l'eau au groupe français Suez "s'est passée de manière régulière", soulignant que les recours de la Société des eaux du Sénégal (SDE) ayant été rejetés, le gouvernement "prendre ses responsabilités" pour l'installation de la société adjucataire.

S'exprimant avec des journalistes lundi à l'issue d'une visite de prise de contact à Saint-Louis et dans la zone du Fouta, Serigne Mbaye Thiam a assuré que "l'attribution du service public de l'eau au groupe Suez s'est passée de manière régulière, par les commissions chargées des attributions des marchés publics".

La procédure d'attribution des marchés publics "est très bien organisée par le code des marchés", argumente-t-il, précisant que dans le cas du contrat d'affermage remporté par Suez, un appel d'offres international "avec pré-qualification a été lancé et trois entreprises avaient soumissionnées", dont Veolia, le groupe Suez et la SDE".

"C'est ensuite qu'une commission d'évaluation technique des offres, composée de 15 personnes, venant du ministère (de tutelle), de la SONEES, de la Primature, du ministère des finances, etc. ont attribué le marché".

Serigne Mbaye Thiam a ajouté : "C'est manquer de respect à ces personnes, que de dire qu'elles se sont entendues pour éliminer une entreprises donnée, soumissionnaire".

S'y ajoute que la direction centrale des marchés publics (DCM) du ministère des Finances, "a donné un avis de non objection en disant que c'est à bon droit que le marché a été attribué au groupe Suez, et l'attribution faite a été notifiée à toutes les entreprises soumissionnaires (...)", a indiqué le ministre.

Les recours de la SDE contre cette décision ayant été rejetés, le gouvernement "prendra ses responsabilités, car il ne s'agit pas d'une affaire du ministère seulement, mais il s'agit de l'Etat du Sénégal, qui est chargé de mettre en œuvre cette décision, afin que Suez s'installe dans le service public de l'eau", a souligné M. Thiam.

Selon lui, dans ce dossier, l'Etat du Sénégal "défend les intérêts du Sénégal et des consommateurs Sénégalais, car le prix n'est pas le seul critère d'attribution d'un marché".

"Un marché est attribué sur la base d'un prix et sur la base d'une offre technique et de service que vous rendez", relève Serigne Mbaye Thiam.

La SDE, jusque-là en charge de la gestion du service public de l'eau, a contesté le choix porté sur Suez, faisant notamment valoir qu'elle était la moins disante des soumissionnaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.