Congo-Brazzaville: Journée mondiale du donneur de sang - L'événement mobilise de nombreux Ponténégrins

Le Réseau panafricain pour le bien-être communautaire (R.Panabec) et l'Association congolaise des donneurs de sang bénévoles de Pointe-Noire et du Kouilou (ACDSB) ont organisé, à l'occasion de la célébration de la journée, le 14 juin, plusieurs activités sur la promotion du don de sang dans la ville, en partenariat avec le Centre interdépartemental de transfusion sanguine (CIDTS).

La sensibilisation, la mobilisation, la collecte de sang auprès des volontaires et bénévoles ont été les différentes activités prévues à cet effet avec pour crédo « Du sang sécurisé pour tous ».

Conduits par Joseph Kanda pour le R.Panabec et Patrick Pandzou pour l'ACDSB, les sensibilisateurs ont éclairé le public sur de nombreuses questions telles les récurrentes pénuries de sang alors que les dons se font régulièrement, le remboursement d'une poche de sang qui nécessite quatre personnes, la vente des produits sanguins alors alors que la banque de sang les reçoit gratuitement, qui peut en être donneur, et comment peut-on faire pour devenir donneur de sang bénévole.

Le CIDTS de Pointe-Noire, ont fait savoir les sensiblisateurs, est la seule entité qui prélève, traite et distribue le sang sécurisé dans les hôpitaux des deux départements Pointe-Noire et Kouilou. La ville s'agrandissant au fil des années, ont-ils dit, la demande devient supérieure à l'offre. Cela nécessite donc qu'il y ait toujours plus de donneurs volontaires afin de réduire la pénurie régulièrement observée, ont-ils ajouté.

Les sensiblisateurs ont soutenu que le sang n'est pas réellement vendu. Les 7500 F CFA que la banque de sang demande, ont-ils expliqués, sont la participation du patient à l'achat de la poche vide, pour le groupage sanguin, le perfuseur et la collation des donneurs, poursuivant que la poche transfusée à un patient est testée et jugée fiable mais de nombreux parents amènent la quantité et non la qualité. Ils ont indiqué que sur quatre personnes qui apportent le sang, la banque peut se retrouver avec une poche seulement de qualité qui compensera celle qui a été transfusée. Quant aux donneurs, ils peuvent être âgés âgés de 18 à 60 ans.

Près de 85% de volontaires ont fait don de leur sang

Le don de sang est fait pour sauver ceux qui sont dans le besoin dans les hôpitaux, tout en sachant qu'aucun produit pharmaceutique ne peut se substituer au sang. C'est ainsi que lors de cette journée, plusieurs dons et collectes ont été faits auprès des bénévoles pendant quatre jours, du 11 au 13 juin à Pointe-Noire. Près de 85% de donneurs volontaires, anciens et nouveaux, ont répondu à l'appel du R.Panabec- ACDSB.

« Ces activités sur la promotion et la collecte de sang volontaire et bénévole réalisées par le R.Panabce- ACDSB , lors de la Journée mondiale du donneur de sang dans le département de Pointe-Noire, ont été un grand succès. Le souhait est qu'elles soient pérennes pour garantir un approvisionnement permanent », s'est satifait le Dr Jean-Pierre Pambou, directeur Interdépartemental du CIDTS-P/N-K.

Pour sa part, Julien Mbemba, président coordonnateur interdépartemental des donneurs de sang de Pointe-Noire et du Kouilou, a renchéri: « Le sang est un produit naturel très efficace qui maintient plusieurs personnes déficientes en vie, nous ne pouvons compter que sur le geste d'altruisme des donneurs volontaires pour les sauver et réduire les cas des décès dans nos hôpitaux. Il n'y a aucun risque pour celui qui donne un peu de son sang pour sauver son prochain car, chaque don de sang est un don de vie fait au prochain. Notre objectif est d'éradiquer le phénomène de remboursement de sang par les familles, augmenter le nombre de volontaires, afin d'atteindre 100 % des donneurs bénévoles d'ici à 2020 comme l'a fixé l'Organisation mondiale de la santé ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.