18 Juin 2019

Sénégal: 950 tonnes d'arachide en coques et 800 tonnes de graines en souffrance dans les magasins de la SONACOS

Louga — Neuf cent cinquante tonnes d'arachide en coque et huit cent autres tonnes de graines d'arachide de la campagne arachidière de 2016-2017 sont encore en souffrance dans les magasins de stockage de la SONACOS, la société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal, a-t-on appris de son directeur général, Modou Diagne Fada.

"Nous avons 950 tonnes d'arachide en coques et 800 tonnes de graines qui sont dans les magasins. Depuis lors, la qualité a baissé et il faut rapidement trouver une solution pour faire triturer ces stocks de graines", a-t-il dit.

S'exprimant lundi au terme d'une visite des différents sites composant l'unité de production de la SONACOS de Louga, il a avoué que ces graines stockées depuis trois ans, posaient problème à la société.

"Nous allons voir comment les gérer et les transformer pour que la SONACOS ne subisse pas de grosses pertes. On va voir quelle utilisation faire de ces stocks qui restent à Louga, mais aussi à Diourbel et Kaolack. Nous en avons des quantités assez importantes et c'est un problème", a-t-il indiqué.

"Quand on hérite d'une boite, il faut hériter des avantages et des inconvénients. La volonté qui nous anime est claire, nous voulons aller de l'avant et relancer la boite, et nous aurons l'appui des plus hautes autorités du pays", a fait valoir Modou Diagne Fada.

Il a signalé avoir constaté à Louga un dépôt de coques d'arachide bloquant une rue, en-dessous d'une installation électrique. "Nous avons conclu un accord avec un client qui est prêt à les prendre", a indiqué Modou Diagne Fada.

Il a par ailleurs évoqué les plaintes de certaines personnes dont les habitations sont envahies par les coques en lien avec l'activité du site de Louga, promettant que les stocks en question seront évacués.

"Nous sommes à la porte d'un désert et il y a beaucoup de vent, c'est normal que les coques entrent dans les maisons", ce qui "cause beaucoup de nuisances. Nous avons instruit le directeur d'usine d'aller très vite et de débarrasser la rue de ce stock avant l'hivernage", a-t-il déclaré.

Selon Modou Diagne Fada, l'usine de la SONACOS "est importante" pour Louga, d'où la nécessité de travailler pour que les populations du Ndiambour puissent y trouver leur compte.

Cela devrait permettre de "supporter davantage les méfaits de la boite. On ne peut pas débarrasser Louga de sa seule unité industrielle qui, si elle est développée, va employer beaucoup de Lougatois et de Sénégalais", a-t-il ajouté.

"Les opérateurs économiques ont parlé du pont-bascule qui ne marche pas. Ils ont évoqué la densité des graines, c'est un problème plus technique et nous allons par la communication trouver une entente avec eux", a conclu Modou Diagne Fada, demandant à "veiller à la qualité des livraisons" de la SONACOS.

Sénégal

CAN Egypte 2019 - Nigeria-Tunisie ce mercredi pour la troisième place

Les Aigles de Carthage de la Tunisie affrontent les Super Eagles du Nigeria, ce mercredi 17 juillet, à 20 heures,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.