Cameroun: Promotion du bilinguisme et du multiculturalisme - Deux hôtes à la Commission

Vendredi 14 juin 2019, le président Peter Mafany Musonge a reçu le représentant Afrique centrale au Service européen d'action extérieure, ainsi que le chef de la mission mandatée par l'ONU.

Les missions de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme séduisent au-delà des frontières du Cameroun. Des diplomates se succèdent pour saluer l'initiative et l'action préventive de cette institution dans le pays. C'est en substance le message issu des deux audiences accordées vendredi dernier par le président de ladite commission, Peter Mafany Musonge, accompagné du vice-président, Oumarou Djika et du secrétaire général, Chi Asafor Cornelius.

Premier hôte, le représentant de la division Afrique centrale au Service européen d'action européenne. Venant du siège de l'Union européenne à Bruxelles en Belgique, Mikko Keinanen était accompagné à cette rencontre par Hans-Peter Schadek, ambassadeur chef de la délégation de l'UE au Cameroun. En effet, cette visite fait suite au dialogue politique structuré entre le Cameroun et l'Union européenne le 12 juin dernier au ministère des Relations extérieures. « Un intérêt particulier pour mon collègue venu de Bruxelles s'informer du travail de la commission et de la situation au Cameroun en général. A la réunion de mercredi dernier, un certain nombre de sujets, y compris ceux du dialogue politique, ont été soulevés. C'était utile d'écouter le président de la commission par rapport à cela », a expliqué Hans-Peter Schadek au sortir de l'audience.

La seconde délégation était conduite par Ahmedou Ould- Abdallah, président du Centre pour la stratégie et la sécurité dans le Sahel. Cette délégation a été mandatée par le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU). A l'ordre du jour, les activités du Bureau régional des Nations unies en Afrique centrale (Unoca), basé à Libreville au Gabon. A en croire Ahmedou Ould-Abdallah, « Je suis content d'être avec l'ancien Premier ministre et président de cette commission. Une institution que je considère extrêmement utile dans la lutte contre des conflits. C'est ce que nous appelons tous en d'autres termes la prévention des conflits. En préparant les gens à vivre ensemble dans une diversité de langues et de cultures, nous contribuons à apaiser les tensions et à éviter les faux problèmes », a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.