18 Juin 2019

Afrique: Zone de libre-échange continentale - Les parlementaires adhèrent

Le projet de loi portant ratification de l'Accord sur la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) a été défendu jeudi 13 juin 2019 devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

Le document soumis à l'examen des parlementaires, a été présenté par le ministre délégué au ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire, Paul Tasong. Son importance et sa portée ne sont pas ignorés des sénateurs et députés. En effet, ce texte signé le 21 mars 2018 à Kigali au Rwanda, sous l'impulsion des Etats de l'Union africaine, est un vérifiable levier de l'intégration économique en Afrique. Ceci passe par la création d'un marché unique, pour les marchandises, les services, les investissements, les droits de la propriété intellectuelle et la circulation des personnes.

Au regard de ces atouts, les parlementaires saluent la volonté des pouvoirs publics de s'approprier ce ce nouvel outil. Pour eux, le Cameroun pourra développer avec efficacité son économie interne et renforcer la libre-circulation de ses produits sur l'ensemble du continent. Les opérateurs économiques sont donc appelés à exploiter cette nouvelle ouverture qui s'offre à l'économie nationale. Par ailleurs, le pays étant engagé dans la voie de l'intégration sous-régionale, il est clair que sa ratification devrait renforcer cette dynamique.

Cameroun

Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.