Cote d'Ivoire: Amadou Soumahoro à Guillaume Soro - « Lorsqu'un aveugle rêve la nuit qu'il a retrouvé la vue, c'est avec amertume qu'il se rend compte, le jour de la réalité »

La délégation de la Côte d'ivoire conduite par le Président de l'assemblée nationale, amadou Soumahoro, à la 27e assemblée régionale de l'association parlementaire de la Francophonie (Apf), les 14 et 15 juin à Rabat au Maroc, a été soutenue par l'ensemble des pays membres.

«Notre délégation a été soutenue par tous les pays membres de la Francophonie, comme un seul homme, au cours de la rencontre de Rabat», a déclaré le patron du Parlement ivoirien, à son arrivée hier, à l'aéroport international Félix-Houphouët de Port-Bouët.

Il assure que la Côte d'ivoire a tenu à ce que soient respectés dans l'esprit et la lettre, les principes sacro-saints de la souveraineté nationale et de la non-ingérence dans les affaires intérieures. «Toutes ses dispositions sont écrites dans la charte de l'Apf.

Cette institution et tous les pays membres ont respecté scrupuleusement ces dispositions contenues dans sa charte», a soutenu Amadou Soumahoro qui a tenu, à saluer ses pairs parlementaires et les pays présents à cette importante réunion.

A propos de l'attitude de l'ancien président de l'assemblée nationale, Guillaume Soro, qui avait conduit également une délégation à la rencontre de Rabat, Amadou Soumahoro a ironisé en ces termes: «lorsqu'un aveugle rêve la nuit qu'il a retrouvé la vue, et qu'arrive le jour, c'est avec beaucoup d'amertume qu'il se rend compte qu'il est toujours aveugle».

Dans tous les cas, a-t-il poursuivi, «le mensonge aussi fort qu'il court, comme le fait le lièvre, finit toujours par être rattrapé par la vérité, même si elle avance lentement». Pour lui, durant le temps qu'a duré la rencontre de Rabat au Maroc, beaucoup de choses ont circulé, notamment sur les réseaux sociaux. Mais, «en tout état de cause, s'agissant de la participation de la Côte d'ivoire à cette 27e assemblée régionale de l'Apf, nos droits ont été respectés.

Mieux, le droit était avec nous, les textes aussi! Raison pour laquelle nous avons été soutenus de bout en bout», a renchéri le Pan. Pour sûr, il a fait cette mise en garde: «la Côte d'Ivoire et son Parlement veillent au grain. Je peux vous assurer que désormais, seule l'Assemblée nationale donnera quitus à un député pour la représenter ou parler en son nom, au cours de rencontres ou de réunions d'envergure internationale, comme c'était le cas à Rabat au Maroc».

Du reste, amadou Soumahoro est revenu sur les thématiques à l'ordre du jour de la rencontre de Rabat. «Nous avons eu une importante réunion. A l'ordre du jour, il y avait entre autres, l'intégration régionale en Afrique, le parlementarisme en Afrique et les nouveaux défis, le G5 sahel. Sur toutes ces questions, nous avons adopté des résolutions qui tiennent compte de l'aspiration des peuples», a-t-il assuré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.