Algérie: Le chef d'état-major charge Abdelaziz Bouteflika

L'ancien chef du patronat a été condamné lundi 17 juin à six mois de prison ferme. C'est la première condamnation depuis le début des arrestations des hommes d'affaires. Ahmed Gaïd Salah, le chef d'état-major a réaffirmé que les enquêtes seraient poursuivies.

Ahmed Gaïd Salah n'avait pas fait de déclarations depuis deux semaines. Ce lundi, il s'est attaqué à la gouvernance d'Abdelaziz Bouteflika, qu'il rend responsable de l'ampleur de la corruption.

Le chef d'état-major critique d'abord la réforme de la justice. Des « paroles en l'air » qui ont « encouragé les corrompus », selon le général.

Mais il dénonce aussi une crise économique provoquée par la mauvaise gestion. Ahmed Gaïd Salah s'en prend à certains gestionnaires qui utilisaient l'argent commun en toute impunité. Et qui ont créé des projets « sans intérêt » ayant obtenu des sommes très importantes sous forme de crédit.

Le chef d'état-major fait allusion ainsi aux chefs d'entreprise arrêtés et placés en détention provisoire au cours des dix dernières semaines, des chefs d'entreprises proches d'Abdelaziz Bouteflika.

Ce lundi, l'un d'entre eux, Ali Haddad, l'ancien leader du patronat, en détention provisoire depuis deux mois et demi, a été condamné à six mois de prison ferme pour avoir été en possession de deux passeports biométriques. Il a été reconnu de faux et usage de faux. Mais il doit encore être jugé pour d'autres chefs d'accusation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.