18 Juin 2019

Angola: Appel à une réflexion approfondie sur le rôle des autorités traditionnelles

Luanda — La ministre de la Culture, Carolina Cerqueira, a présenté mardi à Luanda la nécessité de promouvoir une vaste réflexion sur la place et le rôle des autorités traditionnelles dans les processus de développement communautaire et des autorités locales.

Pour la ministre, qui s'exprimait lors de la cérémonie d'ouverture de la 3e réunion nationale des autorités traditionnelles, cet exercice nécessite une étude minutieuse et de la collaboration pour la coexistence normative entre le droit formel et le droit coutumier, que seules les autorités traditionnelles exercent pour des raisons historiques.

"Nous espérons qu'avec la mise en place de municipalités, la réglementation de la fonction administrative formelle des autorités traditionnelles garantisse la cohésion sociale et contribue à l'unité nationale", a ajouté Carolina Cerqueira.

Elle a également souligné que la multiplicité des pouvoirs devait être prudente dans une société multiethnique et post-conflictuelle telle que l'Angola, d'où la position de l'exécutif d'instaurer les autorités locales par étapes.

Le pays, a déclaré la ministre, compte environ 50.000 autorités traditionnelles, qui se regroupent autour de plusieurs lignées.

Au cours de ces deux journées d'activités, les participants discuteront de questions relatives aux modèles d'articulation entre les administrations locales et les autorités traditionnelles. On s'attend à des propositions pourraient améliorer l'organisation des activités dans un contexte de changement social et politique.

Le programme comprend également la collecte de contributions pour la proposition de la Loi sur les autorités traditionnelles, qui est sous consultation publique.

Angola

La ministre des Finances souhaite l'approbation des projets angolais à Washington

Le ministre des Finances, Archer Mangueira, a annoncé lundi à Luanda qu'il espérait l'approbation,… Plus »

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.