18 Juin 2019

Ile Maurice: Agression en bande à Quatre-Bornes - Pas de caution pour l'un des suspects

Après neuf mois en cellule, Hansley Panchoo devra encore patienter avant de recouvrer la liberté. Le Senior District Magistrate, Navish Jheelan, de la Bail and Remand Court a rejeté sa demande de remise en liberté conditionnelle hier, lundi 17 juin. Hansley Panchoo est provisoirement accusé de meurtre. Il aurait participé au passage à tabac d'Antish Auckloo, le 12 septembre 2018, en bande.

Le magistrat s'est aligné avec les objections de la police. Celle-ci estime que le suspect peut ingérer avec des témoins qui auraient vu le suspect en train de tabasser à mort la victime à Quatre-Bornes. L'enquêteur principal de la police a également avancé que le suspect peut s'enfuir, étant donné qu'il risque une lourde peine d'emprisonnement en vertu de l'article 216 du code pénal s'il est reconnu coupable.

Troisième point évoqué par la police : il est très possible que Hansley Panchoo peut manipuler les preuves, voire l'arme qui avait été utilisée pour poignarder la victime. «Il peut cacher l'arme et on en a besoin pour effectuer un test ADN afin de déterminer qui l'avait utilisée au sein du groupe pour commettre le crime», a indiqué l'enquêteur.

De ce fait, le magistrat estime que le suspect doit rester en détention. «The nature of evidence is reasonably strong although it appears that there is no conclusive evidence of the intention of applicant (NDlR le suspect) when committing the illegal act»,note le magistrat Navish Jheelan.

Ile Maurice

Village touristique de Belle-Mare - L'éléphant blanc se remue après huit ans

Les travaux s'activent pour l'entrée en opération du Belle-Mare Tourist Village. Ce projet est… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.