Congo-Kinshasa: [Partenariat RDC-Allemagne] REGIDESO - Me Yoko sollicite la participation du gouvernement sur un projet d'eau profitable au peuple congolais

Son séjour en Thaïlande aura été plus que fructueux. Le Président du Conseil d'Administration de la REGIDESO, Placide Yoko Yakembe, a regagné la capitale rd-congolaise après avoir passé quelques jours dans ce pays du Sud-Est de l'Asie.

Ce, dans le souci premier d'accompagner le Chef de l'Etat dans son programme de placer en avant-garde, le bien-être et le social du peuple congolais. C'est dans cette logique que Me Yoko a apporté sa pierre à la construction de cet édifice qu'est la République Démocratique du Congo, du moins dans le secteur de l'eau.

Ce dernier ne s'est pas contenté de contempler le paysage de ce pays asiatique, mais bien plus, le PCA a tablé sur des pistes de solutions idoines pour sortir ses compatriotes du déficit d'accès à l'eau potable auquel ils font face et qui a longtemps duré, s'est même empiré à tel point que plus de la moitié de la population congolaise se trouve carrément en situation calamiteuse de carence en eau potable.

Après avoir rencontré des partenaires allemands très avancés en technologie, capables de transformer des cours d'eau salées en eau potable, douce et consommable. Placide Yoko a été séduit par cette expertise qu'il a, bien entendu, ramené au pays en vue de parvenir à fournir progressivement de l'eau à tous les congolais où qu'ils se trouvent.

Ainsi, s'est-il résolu, de mettre en œuvre cette expérience acquise à l'extérieur du pays. Le PCA de la REGIDESO a mis la main sur ces partenaires allemands qui peuvent, si les moyens sont mobilisés, fournir de l'eau potable en quantité industrielle à toute la population congolaise.

Dernières technologies

A tout prendre, ce projet de partenariat congolo-allemand, autant salutaire pour la capitale que pour le Congo profond, a déjà été amorcé mais n'attend jusque-là, que la part du gouvernement sur le plan financier, précise le PCA. "Attendre la contribution des étrangers, c'est tourner en rond car, ces derniers demandent trop alors que les congolais sont d'ores et déjà meurtris par la misère et plusieurs problèmes sociaux. Ainsi donc, il revient au gouvernement et de surcroit celui d'un Président qui se veut avocat de la cause du social du peuple, de s'y mettre pour que ce plan allemand prenne vie", a-t-il épilogué.

Par ailleurs, cet avocat dont les prouesses ne sont plus à présenter, a lancé un vibrant appel à l'endroit du Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, lui qui s'est donné aussi pour mission de servir le peuple d'abord, lui demandant de s'impliquer personnellement en vue d'accorder un financement pour que ce projet qui sauvera certainement plusieurs vies et ménages, soit validé et débute le plus tôt possible.

Il avance, au-delà de ces propos, que l'eau ne sert pas seulement à la consommation quotidienne, mais aussi pour des fins industrielles, qui peuvent alimenter le secteur de l'énergie et booster l'économie du pays. Ainsi, a-t-il précisé, que ce projet allemand qui envisage un traitement test engagera sa démarche par la distribution de l'eau dans le district de Lukunga, s'en suivra d'autres secteurs de la ville de Kinshasa avant de s'étendre vers le Congo profond.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.