18 Juin 2019

Congo-Brazzaville: Enseignement supérieur - Une plate-forme pour gérer la bourse des étudiants

Le gouvernement a officiellement lancé, le 17 juin, un outil visant à numériser le système de gestion des bourses nationales et de coopération dans le pays via un portail dénommé « e-bourses ». Ainsi, les bénéficiaires pourront consulter le moment venu le site : « www.ebourses.gouv.cg ».

Le nouveau système qui sera expérimenté sous peu facilitera l'autonomisation complète du processus d'attribution et de gestion des bourses depuis la transmission des dossiers par les demandeurs (étudiants) jusqu'au paiement effectif au niveau du ministère en charge des Finances. En effet, selon ce système, les ministères de l'Enseignement supérieur et Technique assureront en parallèle la partie administrative, notamment le traitement des dossiers et le ministère des Finances et du budget la partie financière et comptable, conformément à la procédure de la chaîne de la dépense applicable à toutes les administrations publiques en République du Congo.

Selon le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche, Henri Djombo, qui a représenté le Premier ministre, ce portail règlera de manière définitive les dysfonctionnements constatés sur tout le processus de collecte, de traitement et de diffusion des bourses. Il apportera aussi, a-t-il souligné, des réponses concrètes aux préoccupations liées aux questions de transparence et de bonne gouvernance. « Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la vision du chef de l'Etat d'arrimer le Congo à l'économie numérique. Cet arrimage se fait en rendant l'administration publique digitale afin de permettre à nos cadres d'être plus performants et efficaces. La digitalisation ou la numérisation commencera inéluctablement par le secteur de l'éducation, plus précisément les sous-secteurs de l'enseignement technique et professionnel, et demain, nous l'espérons, dans tout le système éducatif », a indiqué Henri Djombo.

La réussite de ce projet est, a-t-il rappelé, un début important dans le processus d'une administration électronique. Cela fera partie, d'après Henri Djombo, du parapheur de contenus à mettre à la disposition des apprenants après la réalisation de l'interconnexion des onze établissements de l'Université Marien-Ngouabi. Le ministre d'Etat a, par ailleurs, souhaité que ce portail soit vulgarisé à large échelle dans le pays et pour les étudiants vivant hors des frontières. « Nous comptons sur les acteurs et bénéficiaires de cette initiative pour en faire un outil efficace. Soyez rassurés que le tout numérique n'est pas pour autant un effet de mode, mais il est un des marqueurs les plus importants de l'évolution de la vie de nos sociétés, et de leur capacité à suivre ou à parvenir à se placer dans la compétition géopolitique, géoéconomique, géo-sociale et géoculturelle mondiale. Car, disons-nous, il ne nous est pas permis de rater la révolution numérique en plein XXIe siècle », a conclu Henri Djombo.

Animant une conférence de presse en marge du lancement de cette plate6forme, le ministre de l'Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua, a annoncé que le nouveau système sera expérimenté dès la prochaine campagne prévue pour juillet. Il a précisé que les deux systèmes vont fonctionner ensemble mais la finalité est de rompre avec le traitement manuel des dossiers liés à la bourse. « La gestion électronique des bourses permettra de régler deux problèmes majeurs : rendre publique l'information sur la disponibilité des bourses nationales et les bourses de coopération ; créer une base de données fiables concernant tous les étudiants », a précisé le ministre.

Congo-Brazzaville

Développement communautaire - Les premières universités d'été de Bacongo rallongées au 28 juillet

Initialement prévue du 5 au 21 du mois en cours, la grande consultative participative et citoyenne des habitants… Plus »

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.