18 Juin 2019

Congo-Kinshasa: CENI - Le Vice-président Norbert Basengezi quitte la tête haute

Après trois ans et demi passés à la vice-présidence de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Norbert Basengezi Katintima a démissionné de ses fonctions constitutionnelles à compter du 13 juin 2019.

« Ne voulant pas surprendre notre parti, j'ai jugé bon de vous avertir et laisser la place libre en vue de vous permettre de réfléchir calmement à mon remplacement, le mandat n'étant pas renouvelable », écrit-il dans une lettre datée du 3 juin 2019, adressée à Joseph Kabila Kabange, Président National du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie en sigle PPRD. Après la Ceni, Norbert Basengezi écrit un mémoire et entend servir le pays autrement. Il a émis le vœu de voir la stabilité des institutions.

Au-delà de tout, son état de santé demande un petit repos qu'il n'a pas eu pendant 3 ans et demi. Il a promis au Président du PPRD qu'il sera un bon conseiller pour son remplaçant s'il le désir.

Devant un parterre de journalistes, Norbert Basengezi dit avoir pris cette décision en âme et conscience après avoir consulté sa base naturelle de Bukavu, Walungu et Goma, il a pris langue avec le Président national de son Parti, le PPRD, afin de se conformer à la loi organique de la Ceni qui stipule qu'on quitte la Ceni tel qu'on est venu. Loin de contrainte légale qui pousse un membre de la plénière de la Ceni à la démission, Norbert Basengezi dit avoir choisi la démission parce que l'article 16 stipule que le mandat est de six ans non renouvelable. "Je suis un grand responsable, je ne voudrai pas gêner mon parti politique pour me remplacer. Il faut être sportif et reconnaissant envers ceux qui nous ont fait confiance. Nous avons fait l'essentiel, les autres vont continuer", a-t-il déclaré devant la presse en affirmant : "J'ai voulu que je vous dise moi-même la raison principale".

Sans vouloir dresser un bilan, le Vice-président honoraire de la Ceni a dit au Président national de son parti dans sa lettre de démission : " que l'on juge un arbre par ses fruits". Il lui a fait savoir que l'actuel équipe de la Ceni laisse au pays dans 3 ans, un Président de la République élu, issu de l'opposition contrairement aux accusations contre la Ceni d'être à la solde d'un camp, un parlement avec toutes les deux chambres opérationnelles et issues des élections, 26 Assemblées provinciales et 25 provinces avec de Gouverneurs de Provinces élus. Il reste seulement le Sankuru. "Sans nous coter nous-mêmes, il est une évidence que notre pays est calme après les élections sauf dans certains coins de l'Est où il y a des groupes armés.

Norbert Basengezi s'est dit très fier d'avoir été parmi les premiers organisateurs des élections de 2006 et en 2018 assorti d'une alternance où nous voyons deux présidents vivants au pays.

En quittant la Ceni, il a reconnu qu'il laisse dans l'opinion un débat sur les élections locales et les différentes réformes qui doivent être amorcées. Il a remercié toutes les autorités et le peuple congolais de 26 provinces qu'il lui a logé et nourri durant les étapes de préparations des élections.

Congo-Kinshasa

Infrastructures - Tshisekedi pourra-t-il réaliser son programme d'urgence?

Dans le cadre de 100 jours de son accession au pouvoir, Félix Tshisekedi avait lancé plusieurs chantiers.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.