Sénégal: Le concours "MT180"contribue à l'éclosion de générations de chercheurs (officiel)

Dakar — Le concours d'art oratoire, "Ma thèse en 180 secondes, (MT180)", vise à permettre à des jeunes chercheurs de contribuer à l'éclosion de générations capables d'établir des liens avec les citoyens, a souligné, mardi, Malick Sow, secrétaire général du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

"Ce concours vise à permettre aux jeunes chercheurs de toutes les disciplines non seulement d'acquérir et de démontrer leurs solides compétences en communication, mais aussi de contribuer à l'éclosion de générations de chercheurs capables d'établir des liens avec les citoyens", a-t-il notamment déclaré.

Il intervenait au cours d'une conférence de presse organisée en prélude de la finale internationale de ce concours prévue le 26 septembre prochain à Dakar.

Des candidats en provenance de 18 pays d'Europe, d'Amérique et d'Afrique notamment du Sénégal, du Burkina Faso, du Bénin, et du Cameroun entre autres, participeront à ce concours international.

Selon les organisateurs, "le jury sera composé de grandes sommités de ce monde, vue l'importance et la qualité de ce concours et des participants".

M. Sow retient que ce concours vise également à soutenir les jeunes chercheurs dans leur travail et la mise en œuvre de leurs recherches, afin de promouvoir des relations durables entre les doctorants issus de divers pays.

Dans le cadre de la commission nationale de la finale internationale, a-t-il ajouté, il est prévu une semaine internationale durant laquelle, plusieurs activités seront initiées notamment des échanges culturels, des visites touristiques et tant d'autres.

"Le jeune doctorant devra présenter ses travaux ou sa thèse de la même manière dont il l'a fait lors du concours national", a indiqué, Valérie Leroy directrice régionale adjointe de l'Agence universitaire de la francophonie (AUF), de Afrique de l'Ouest.

Pour elle, "la présentation du doctorant ne l'empêcherait pas non plus, d'apporter quelques modifications par rapport à ce qu'il trouvera chez les autres participants, lors de la finale".

Elle a fait part de la formation donnée aux doctorants sur l'art oratoire au niveau national tout en assurant la disponibilité de l'AUF à continuer cette initiative pour tous les candidats d'Afrique de l'Ouest avant le prochain concours.

"Par rapport au concours, j'ai voulu y prendre part, pour me former davantage à l'art oratoire. C'est une façon pour moi aussi de me préparer à la soutenance de ma thèse" a pour sa part, fait valoir, la lauréate du concours national de MT180, Catherine Penda Mbaye.

Elle a estimé que 'le concours lui a permis de "définir un design de recherche et de s'engager dans le cadre de sa thèse, pour apporter des solutions aux problèmes de management de qualité dans le domaine des organisations culturelles".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.