19 Juin 2019

Sénégal: Tensions de trésorerie - Le démenti du ministère des Finances

Dakar — Le ministère des Finances et du Budget a démenti les informations de presse faisant état de tensions de trésorerie et d'accumulation d'arriérés de paiements importants, assurant que le processus d'exécution du budget 2019 "se déroule normalement".

"Le processus d'exécution du budget 2019 se déroule normalement avec un rythme de recouvrement correct des recettes ainsi qu'une prise en charge satisfaisante des dépenses", peut-on lire dans un communiqué reçu des services du ministère des Finances et du Budget.

Il rappelle que des informations véhiculées à travers la presse "au cours de ces derniers jours font état de tensions de trésorerie au niveau de l'Etat et d'accumulation d'arriérés de paiements importants vis-à-vis d'entreprises exécutant des investissements publics".

"Au titre des dépenses financées sur ressources internes, depuis le 15 avril 2019, indique le communiqué, une enveloppe globale d'un montant de quatre cent quatre-vingt-onze milliards neuf cent quarante-quatre millions (491,944 milliards) de FCFA a été mobilisée" pour notamment prendre en charge des dépenses de personnel pour 146,490 milliards de FCFA.

Il évoque aussi le remboursement du service de la dette publique pour 117,216 milliards de FCFA et le paiement des prestataires de services et des décomptes dus aux entreprises exécutant des travaux au titre des projets et programmes d'investissements publics pour 228,239 milliards de FCFA.

"Pour les dépenses financées sur ressources externes, depuis le 15 avril 2019, un montant total de soixante-sept milliards cent millions (67,1 milliards de FCFA) a été payé dont vingt-huit milliards deux cents millions (28,2 milliards de FCFA) pour le secteur des BTP et le TER", rappelle la même source.

"A ce jour, les critères d'évaluation du Programme économique et financier du Sénégal sont respectés, notamment le plafond trimestriel des instances de paiements et le plancher des dépenses sociales", assure le ministère des Finances et du Budget, ajoutant qu'en définitive, "toutes les dépenses arrivées à maturité sont prises en compte" par les services compétents.

Sénégal

Assassinat de Mamoudou Bolaro Barry - Un sit-in projeté devant l'ambassade de France en Guinée

Les protestations et indignations se multiplient après l'assassinat de Mamoudou Bolaro Barry dans la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.