18 Juin 2019

Algérie: Foot/CAN-2019 - Les Verts en mode conquérant en Egypte

Alger — La sélection algérienne de football, qui court toujours derrière son deuxième titre continental depuis 1990, abordera la Coupe d'Afrique des nations CAN-2019 en Egypte (21 juin - 19 juillet) avec la ferme intention de renouer avec la consécration, dans ce qui sera le premier tournoi qui regroupera 24 nations dans l'histoire de la compétition.

Sous la houlette du sélectionneur national Djamel Belmadi, les Verts se doivent de réagir, deux années après une participation terne au Gabon, conclue par une élimination sans gloire dès le premier tour, sous la conduite du technicien belge Georges Leekens.

Ayant hérité d'un groupe C relativement à leur portée, les Verts devront éviter de verser dans un optimisme béat et prendre au sérieux la Tanzanie et le Kenya, au moment où le Sénégal se présente d'ores et déjà dans la peau du favori de cette poule. L'Algérie est appelée à "impressionner" ses adversaires dès son entrée en lice le 23 juin face au Kenya, avant de défier le Sénégal le 27, puis la Tanzanie le 1er juillet.

"Ce rendez-vous ne constitue nullement pour moi une étape transitoire. Personne ne nous interdit d'être ambitieux dans la vie. Il fallait bien changer de discours avec les joueurs et ne pas se contenter de dire qu'il fallait réaliser un bon parcours ou gérer match par match. Nous avons l'ambition de remporter cette CAN. Je devais changer de discours, ce qui constitue une stratégie, c'est ma manière de fonctionner", a indiqué Belmadi lors de son dernier point de presse tenu à Sidi-Moussa (Alger) avant le départ à Doha pour le stage précompétitif.

Avant de tempérer : "En revanche, je ne garantis rien, je ne veux pas entendre les gens dire que j'ai échoué dans le cas où on ne remporte par cette coupe. Nous allons tout faire pour réaliser cet objectif. Je pense que nous avons le droit de viser le plus haut, c'est légitime".

Des propos qui traduisent parfaitement les grosses ambitions du premier responsable de la barre technique en vue du rendez-vous égyptien. Réputé pour son tempérament de gagneur, Belmadi vient de casser un tabou en matière d'objectif, puisque ses prédécesseurs avaient souvent abordé le tournoi continental avec prudence, se refusant de placer la barre haut et promettre au peuple quoi que ce soit.

Neuf joueurs à la découverte de la CAN

Le patron technique des Verts ne s'est également pas gêné pour parier sur 9 joueurs qui vont participer pour la première fois à une phase finale de CAN. Il se déplacera ainsi en Egypte avec un effectif dont presque la moitié n'a aucune expérience dans cette compétition, ce qui constitue un véritable risque pris, selon les observateurs. Lors de l'édition 2017 au Gabon, ils étaient onze joueurs à être retenus pour la première fois à la CAN.

Les 9 éléments concernés sont : Alexandre Oukidja, Youcef Atal, Mohamed Farès, Djamel-Eddine Benlameri, Mehdi Tahrat, Hicham Boudaoui, Andy Delort, Youcef Belaïli et Adam Ounas. Le milieu défensif Haris Belkebla, retenu dans la liste des 23, a été écarté pour des raisons disciplinaires et remplacé par Delort.

En revanche, le plus grand nombre de participations à la CAN revient au défenseur Rafik Halliche, à l'attaquant Islam Slimani et au gardien de but Raïs M'bolhi, eux qui s'apprêtent à signer leur quatrième présence dans le tournoi.

Pas moins de quatre nouveaux défenseurs sont retenus sur la liste des 23, en l'occurrence Atal, Farès, Benlameri et Tahrat.

A noter l'absence du milieu de terrain de Schalke 04 (Allemagne) Nabil Bentaleb qui vient de se faire opérer et du latéral gauche de Naples (Italie) Faouzi Ghoulam, qui a demandé à la Fédération algérienne (FAF) de le dispenser de cette CAN-2019 pour "méforme".

Avec deux matchs amicaux contre le Burundi (1-1) et le Mali (3-2) au menu avant le départ pour Le Caire, l'entraîneur national a qualifié de "bon choix" ces deux sparring-partners, le seul objectif étant de parfaire l'aspect tactique.

"On va plus travailler les aspects tactiques qui risquent de changer en fonction des matchs et de nos adversaires, avec un Burundi qui ressemble plus au Kenya et un Mali qui a presque le même profil que le Sénégal. Deux matchs et deux approches différentes", a-t-il justifié.

Une chose est sûre : l'Algérie aura bien des atouts à faire valoir dans cette 32e édition du plus grand tournoi footballistique en Afrique, pour peu qu'ils soient utilisés à bon escient.

Algérie

CAN-2019/Sénégal - Algérie (J-1) - Déclarations de joueurs algériens

Déclarations de joueurs de l'équipe nationale de football, recueillies par l'APS, dans la zone mixte… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.