Cote d'Ivoire: Cybersécurité - Le pays veut renforcer la sécurité de son cyberespace

Le ministère de l'Economie numérique et de la Poste a lancé, le 18 juin, l'évaluation de la maturité de la Côte d'Ivoire en matière de cybersécurité.

Une mission de la Banque mondiale séjourne à Abidjan depuis le 17 juin. Elle est présente dans le cadre de l'évaluation de la maturité de la Côte d'Ivoire en matière de cybersécurité, initiée par le ministère de l'Economie numérique et de la Poste. Cet exercice d'évaluation qui se fera jusqu'au 21 juin a démarré, le 18 juin, au cabinet du ministère, à l'immeuble Postel 2001, au Plateau. Il a été officiellement lancé par le directeur de cabinet du ministère, Henri Djomand, au nom du ministre Claude Isaac Dé. C'était en présence des principaux acteurs du secteur de la cybersécurité et plus largement de l'économie numérique. Ceux-ci seront consultés durant l'évaluation.

L'objectif, à terme, est l'amélioration de la sécurisation du cyberespace ivoirien, « gage du développement d'une économie forte, s'appuyant sur la confiance dans l'utilisation des technologies numériques », selon Henri Djomand. A l'en croire, le sujet est d'actualité, au vu des menaces grandissantes et des capacités en constante croissance des cybercriminels à travers le monde. « La lutte contre la cybercriminalité est une guerre permanente qui nécessite la disponibilité de moyens humains, organisationnels, techniques et financiers conséquents. Ce, afin de corriger au maximum nos vulnérabilités et réduire au minimum les risques de cyberattaque pour garantir un niveau de confiance optimal de nos concitoyens dans l'utilisation du numérique, dans ce monde qui ne fait que se digitaliser de jour en jour », a déclaré Henri Djomand.

A cet égard, les autorités ivoiriennes estiment que des partenariats s'imposent. Notamment avec les meilleurs structures et experts locaux et internationaux dans le but d'accroître les compétences locales et les capacités de lutte de la Côte d'Ivoire, mais aussi de prévention et de détection. La présente évaluation, a précisé Henri Djomand, est faite en collaboration avec la Banque mondiale et le Centre mondial de développement des capacités en matière de cybersécurité de l'université d'Oxford. Il produira un rapport qui contiendra des recommandations précises qui aideront le pays à atteindre son niveau cible de maturité dans le domaine de la cybersécurité.

Un tour d'horizon des capacités actuelles du dispositif ivoirien et des problématiques rencontrées sera fait au cours de l'évaluation, toute chose qui aidera les autorités à mieux orienter la stratégie vers les axes qui auront le plus fort impact au niveau de la sécurité des systèmes d'information nationaux et du cyberespace ivoirien en général.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.