Cote d'Ivoire: Gagnoa - Fils autochtones et adoptifs ensemble pour le développement

Participer au développement et au progrès de la ville de Gagnoa. C'est la mission que s'est assignée l'Association pour le soutien aux actions de développement de Gagnoa (Asadev-Gagnoa).

Véritable sacerdoce qui fédère des énergies multiples, celles de fils autochtones et de simples amoureux de cette région pour y avoir passé des moments de leur vie ou parce qu'ils y ont quelque intérêt. Créée en 2017, aux Etats-Unis d'Amérique, par Jean Roger Salani, l'Asadev-Gagnoa a des représentations dans plusieurs pays d'Europe et, bien sûr, à Gagnoa même.

Pour sensibiliser le plus nombre à cet idéal, une rencontre d'information a eu lieu, récemment, à la Maison de la presse au Plateau. Elle a été animée par Jean-Claude Lobouet, secrétaire général de l'Asadev-Gagnoa, section de France et Sylvain Sibailly, officier de police, 2e vice-président de l'Asadev-Gagnoa.

Rencontre sympathique, ambiance familiale et instant de retrouvailles, ce moment, fortement chargé d'émotions, a vu l'adhésion sans faille des participants à l'idéal de développement participatif professé par l'Association. Plusieurs adhésions spontanées ont été enregistrées. Après sa création en 2017, l'Asadev-Gagnoa a effectué sa première sortie en août de l'année dernière. Elle a été marquée par la remise aux autorités du monument aux morts qu'elle a rénové. Ces journées de retrouvailles entre des amis qui ne s'étaient pas vus depuis des dizaines d'années et de rencontre avec des visages parfois inconnus ont été marqués également par la distinction de quatre élèves considérés comme les meilleurs au baccalauréat 2018, à raison d'un par série (A1, A2, C et D).

Dans la foulée, l'association a décidé de parrainer 14 élèves. Une bourse mensuelle de 30 000 F Cfa a été allouée à chacun d'eux durant toute l'année scolaire qui vient de s'achever. « Gagnoa est une ville qui a beaucoup d'importance pour nous. Nous devons tout faire pour qu'elle ne se dégrade pas, par la fusion de nos efforts et de nos intelligences ». Ainsi, Jean-Claude Lobouet, lui-même natif de Grand-Lahou, a-t-il résumé le sens de la démarche de l'association.

Apolitique, a-t-il insisté, l'Asadev-Gagnoa se veut un outil d'appui au développement et à l'amélioration des conditions de vie des populations locales. Ses prochaines journées de retrouvailles sont prévues au cours du premier semestre 2019. Ses membres, en France comme aux Etats-Unis, promettent, à cette occasion, des actes forts.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.