Cote d'Ivoire: Ferkessédougou - La Haute autorité pour la bonne gouvernance sensibilise à la lutte contre la corruption

La Haute autorité pour la bonne gouvernance (Habg) a initié les 11 et 12 juin 2019, à Ferkessédougou, chef-lieu de la région du Tchologo, une campagne de sensibilisation des autorités locales et des populations aux conséquences de la corruption.

La première réunion qui s'est tenue à la salle de conférence de la préfecture, a vu la participation des membres du corps préfectoral, des élus locaux, des directeurs régionaux et départementaux des ministères, des chefs traditionnels, des guides religieux, des Ong et des associations de jeunes et femmes.

Au cours de cette séance, M. Jacques Trois Achiaou, directeur de la sensibilisation et de l'éducation au sein de la Haute autorité pour la bonne gouvernance, a informé les autorités locales sur la déclaration de patrimoine, les actes de corruption et les infractions assimilées, les peines encourues, les modes de saisines.

Aussi il a donné des informations sur les mesures qui incombent aux autorités locales notamment, en matière de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques, de passation de marchés, l'accès à l'information, la promotion des codes de conduite dans la gestion de la chose publique.

Représentant M. N'Golo Coulibaly, président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance, M. Koné Moussa, vice-président de ladite structure, s'est réjoui de la bonne performance de la Côte d'Ivoire au niveau de la bonne gouvernance. Il a livré les rapports des agences de notations sur la bonne gouvernance, indiquant une amélioration considérable de celle-ci.

Et d'ajouter: « les acteurs de l'administration publique et de la société civile doivent s'imprégner du dispositif juridique et institutionnel de lutte contre la corruption et les infractions assimilées. Ils doivent s'impliquer dans la prévention et la lutte contre ce fléau dans leurs circonscriptions administratives respectives. » Il a profité de l'occasion pour installer la plateforme Anticor (anti-corruption) qui devra transmettre à la Haute autorité des rapports d'activités trimestriels.

La deuxième journée de la sensibilisation qui s'est tenue au centre polyvalent de la ville et ciblant les populations, a connu le même déroulé. Consacrant également l'installation du comité local d'intégrité fort de dix (10) membres dont la mission sera de surveiller la délivrance des actes administratifs, et de dénoncer les dysfonctionnements de l'administration.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.