Maroc: Maya Tiane, la Brésilienne victime du représentant du Polisario a mis au monde une enfant illégitime

Tout au long d'une année, M'Bairik Ahmed, représentant du Polisario au Brésil, profitant de la naïveté d'une jeune Brésilienne et se déclarant défenseur des droits de l'Homme agissant pour l'égalité des genres, avait amené celle-ci à lui céder pour assouvir ses désirs.

Exploitant la jeune femme sexuellement, celle-ci était tombée enceinte. Craignant d'être dénoncé, M'Bairik a tenté par tous les moyens de convaincre la jeune Maya de se faire avorter. Mais rien n'y fait, malgré les menaces qu'elle subissait de la part du géniteur de l'enfant qu'elle portait, elle n'a rien voulu savoir, préférant garder son bébé jusqu'au jour où elle mit au monde une fillette. Ayant placé son enfant en lieu sûr, Maya a déclaré avoir vécu une expérience pénible. Elle a expliqué que durant sa grossesse, elle était soumise à une implacable surveillance par l'un des sbires de M'Bairik le décrivant, comme un monstre qui exécutait à la lettre les instructions du chef, non pas parce qu'il craignait ou respectait celui-ci, mais parce que le soutien dont le polisarien jouissait au sein de sa direction était si puissant que l'homme de main risquait sa vie.

Maya a ajouté que malgré les menaces, elle a pu révéler le côté sombre de ce criminel qui s'abrite derrière des déclarations mensongères de militant des droits de l'Homme, précisant qu'elle a d'autres révélations qu'elle fera au moment opportun.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.