19 Juin 2019

Ile Maurice: Port-Louis - Un chauffeur en possession de drogue commet quatre (autres) délits

Il a refusé de suivre les consignes de la police sur la route. Lorsqu'il a été rappelé à l'ordre, cet habitant de Bel-Air, âgé de 30 ans n'a rien voulu entendre. Petit à petit, il a aggravé son cas en insultant le policier en poste. Tout ça alors qu'il était en possession de drogue...

L'incident a commencé à Port-Louis près de la gare du Nord hier, mardi 18 juin. Comme d'habitude, un policier était à la rue Louis Pasteur pour gérer le trafic. A un moment, le trentenaire arrive en trombe. Le policier lui fait signe de ralentir pour laisser le passage aux piétons. Mais au lieu de suivre les consignes, le chauffeur a fait une manœuvre brusque et a essayé de passer, et a failli renverser un piéton. Il a quand même pris le temps de lancer une phrase avec plusieurs insultes à l'attention du policier.

Comme le trafic était dense, le policier a facilement pu le rattraper pour le rappeler à l'ordre et l'informer qu'il vient de commettre un délit, notamment «failing to comply with trafic signal given by a police officer in uniform.» Dans la foulée, le policier lui demande son permis de conduire. Encore une fois, les insultes pleuvent, et le trentenaire est informé qu'en moins d'une minute, il a commis un deuxième délit, soit «Rogue and Vagabond.»

L'affaire ne s'arrête pas là. Lorsqu'il a été informé qu'il est en état d'arrestation, le chauffeur est devenu violent et a frappé le policier. Dans le feu de l'action, il a déchiré l'uniforme de l'officier. Deux collègues de ce dernier sont intervenus promptement et ont essayé de calmer l'agresseur, tout en l'informant qu'il vient de commettre deux délits, à savoir, «assaulting police in execution of his duty» et «damaging government property.»

Après avoir été informé qu'il fait face à ces quatre charges, les policiers ont procédé à la fouille de la voiture du suspect. Ils ont retrouvé une substance qu'ils pensent être de la drogue synthétique enveloppée dans du papier aluminium. Une accusation provisoire de «possession of dangerous drugs» s'est rajoutée à la liste...

Ile Maurice

Affaire Whitedot - Le DPP veut être mis hors de cause

Les victimes de l'affaire Whitedot ont logé une plainte contre le commissaire de police, le directeur des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.