Ile Maurice: Rivière-du-Rempart - Une quinquagénaire meurt après une explosion de gaz

Fin tragique pour Parvadee Veeranah. Admise aux soins intensifs d'une clinique, cette habitante de Belle-Vue-Maurel de 55 ans a rendu l'âme lundi soir. La quinquagénaire avait été conduite à cet établissement après avoir été grièvement brûlée samedi soir. Parvadee Veeranah cuisinait lorsque le régulateur de la cuisinière a explosé à cause d'une fuite. La police de Rivière-du-Rempart avait été mandée sur les lieux. La victime avait été hospitalisée d'urgence.

Au domicile de Parvadee Veeranah, c'est la consternation. Ses proches gardaient espoir qu'elle s'en sortirait. Mais tel n'a pas été le cas. Elle a poussé son dernier soupir après avoir été entre la vie et la mort pendant trois jours.

De la quinquagénaire, la famille dit conserver le souvenir d'une femme pieuse. D'ailleurs, raconte sa fille aînée, âgée de 27 ans, «lorsque mon époux et moi nous l'avons conduite à l'hôpital elle était encore consciente, je lui ai dit de prier beaucoup». Mais une fois à l'hôpital, elle n'a pu continuer à prier, «vu qu'elle souffrait atrocement, elle a été placée sous anesthésie».

Parvadee Veeranah était très populaire et appréciée des gens du village, aux dires de sa fille aînée. En partie parce qu'elle aurait travaillé très dur pour gagner sa vie. «Nous vendons des faratas au marché de Rivière-du-Rempart. Le jour de l'incident ma mère s'affairait à en préparer. Elle s'y met le soir car nous commençons à vendre dès 4 heures du matin», poursuit la jeune femme. La mère de deux filles - l'autre étant âgée de 19 ans -, était la première à se réveiller pour la préparation. Elle devait ensuite être rejointe par son époux et son aînée. «Nous étions encore dans la chambre lorsque nous avons entendu du bruit», relate cette dernière.

L'autopsie pratiquée par le chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué le décès de Parvadee Veeranah à un «shock due to extensive burns». Les funérailles de la victime ont eu lieu hier matin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.