Togo: Tirer les leçons de certains comportements

19 Juin 2019

La prévalence de la justice populaire dit quelque chose du système judiciaire au Togo.

Elle dit quelque chose de la perception ou du peu de confiance que les citoyens ont à l'égard de la justice.

Un voleur en fuite ou un présumé violeur peut être lynché par la population sans autre forme de procès.

Ces incidents sont fréquents et peuvent être mortels. Les juges de rue estiment qu'il s'agit d'un acte légitime de défense.

Pour la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) cette vindicte populaire est insupportable.

'Nous n'avons pas assez expliqué aux uns et aux autres que nul n'a le droit de se faire justice. C'est une responsabilité partagée', a déclaré Nakpa Polo, la présidente de la CNDH.

Elle réagissait au lynchage de plusieurs Nigérians dans un quartier de Lomé, accusés par les habitants d'avoir violé une jeune fille. Sérieusement tabassés, les six individus ont eu la vie sauve grâce à l'intervention rapide de la police.

Ces faits divers ne sont malheureusement pas isolés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.