19 Juin 2019

Sénégal: Ouverture d'une information judiciaire sur le scandale autour du pétrole - Aar li nu bokk dit «tenir à l'œil» Serigne Bassirou Gueye

Malgré l'ouverture d'une information judiciaire sur le scandale autour du pétrole et du gaz impliquant le frère du président, Aliou Sall, la plateforme "Aar Li Nu Bokk" compte manifester ce vendredi 21 juin. Sur les raisons de cette démarche, le coordonnateur du Cos/M23, Abdourahmane Sow, non moins membre dudit cadre, affiche tout son scepticisme sur le procureur général de la République Sérigne Bassirou Gueye, tout en prévenant que la plateforme est là pour lui rappeler ce qu'il omettra dans son enquête.

Après la manifestation interdite réprimée par les forces de l'ordre, le vendredi 14 juin dernier, la plateforme "Aar Li Nu Bokk" compte remettre ça. En conférence de presse hier, mardi 18 juin, Abdourahmane Sow, coordonnateur du Cos/M23 et compagnie, qui ont salué la mobilisation des jeunes, femmes et adultes, malgré l'interdiction, tout en dénonçant la «répression et les dizaines d'arrestations», comptent descendre encore dans la rue. Ainsi, ils informent que la plateforme a déposé, depuis le lundi 17 juin, une demande d'autorisation pour organiser un grand rassemblement pacifique, ce vendredi 21 juin, à 15h sur le Boulevard De Gaulle (Allées du Centenaire).

Pourquoi donc des manifestations, alors qu'une information judiciaire a été ouverte par le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, et que les auditions sur cette affaire de pétrole et de gaz impliquant Aliou Sall ont démarré ? Sur ce point, Abdourahmane Sow étale tout son scepticisme sur le procureur. S'expliquant, il rappellera que ce même procureur avait été saisi, par voie épistolaire, sur cette même question sans bouger d'un iota. Il dira en plus qu'en 2013, dans son rapport, «l'Inspection générale d'Etat (Ige) avait demandé au procureur d'ouvrir une information judiciaire contre Samuel Sarr pour un montant de 9,700 milliards, sans suite». Pis, M. Sow se souvient que dans l'affaire de la Caisse d'avance de la ville de Dakar, l'Ige avait simplement recommandé une correction du mode de fonctionnement de ladite caisse. Mais, se désole-t-il, ce même procureur a ouvert daredare une information judiciaire contre Khalifa Sall. Ne s'en limitant pas là, il fera cas du limogeage de la Directrice de l'Ofnac, Nafy Ngom Keïta, au moment où elle aurait ouvert une enquête sur cette question de pétrole et de gaz.

Ainsi, il interroge : «comment voulez-vous qu'on fasse confiance à ce procureur qui dit avoir reçu des instructions ?» Par conséquent, lui et ses camarades avertissent qu'ils n'accepteront pas que la «justice tende vers un côté» et qu'il y ait un «acharnement contre des leaders de l'opposition».

Tout en précisant que "Aar Li Nu Bokk" n'est ni de l'opposition, encore moins du pouvoir, M. Sow dira : «nous allons l'accompagner (Serigne Bassirou Guèye) dans la ponctualité pour la vérité éclate dans ces dossiers nébuleux liés au pétrole et au gaz. Ce que le procureur aura oublié, nous le lui rappellerons».

Sénégal

CAN-2019 (Finale) Sénégal - Algérie (0-1) - Le rêve de tout un peuple se réalise

Le rêve de plus de 42 millions d'Algériens s'est réalisé vendredi soir, après la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.