Sénégal: Appui de BP sénégal à l'Association nationale de la presse sportive (Anps) - Le Cored fustige... ...l'Anps se dédouane

Le Conseil pour l'observation des règles d'éthique et de déontologie (Cored) dénonce la signature d'un accord de sponsoring entre l'Association nationale de la presse sportive (Anps) et la Société BP Sénégal.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction hier, mardi 18 juin, le Cored a fustigé la démarche de l'Anps. « Le Cored s'en est ouvert aux responsables de l'Anps pour savoir les tenants et aboutissants de cet accord au moment où BP est cité chez nous dans une affaire de corruption présumée. L'organe d'autorégulation leur a expliqué qu'un tel partenariat est mal choisi dans le contexte actuel. De plus, il pourrait être attentatoire aussi bien à l'image de l'Anps et à l'éthique et à la déontologie qui régissent la profession de journaliste », soutient le Cored qui ajoute que « l'Anps persiste à maintenir ce partenariat avec BP Sénégal ».

Pour l'organe d'autorégulation, « rien ne peut justifier un tel comportement qui peut semer les germes d'un conflit d'intérêt dans une affaire qui n'est encore pas élucidée et où la posture des journalistes à équidistance des chapelles, pourrait aider l'opinion à avoir la bonne information ». Selon toujours le Cored, « cette attitude de l'Anps foule ainsi au pied l'éthique et la déontologie qui entourent la pratique journalistique ».

Après la sortie du Cored, l'Anps n'a pas tardé à apporter une réplique. Dans un document en date d'hier, le président de l'Anps, Abdoulaye Thiam, a apporté des précisions. « Dans son communiqué le Cored qui informe avoir eu des échanges avec le Président de l'Anps sur la question, affirme sans en avoir aucune preuve que «l'Anps persiste à maintenir ce partenariat ».

Cette affirmation est mensongère à l'état actuel des relations entre l'Anps et le partenaire en question, et indigne de l'entité qui est censée être le gardien des règles élémentaires en matière de journalisme, le statut d'organe d'autorégulation ne le dédouanant pas de recouper avant de publier », a fait savoir Abdoulaye Thiam.

Et d'ajouter, « citant nommément le Partenaire en question BP Sénégal, le Cored affirme que ce dernier est cité dans une affaire de corruption présumée, raison suffisante qui ferait qu'en sponsorisant la presse sportive sénégalaise, les Journalistes de ce pays ne seraient plus à équidistance des différentes chapelles et ne produiraient plus une bonne information destinée au public ».

A en croire le président de l'Anps, « soutenir un seul instant de la part du Cored que la presse sénégalaise serait capable de se censurer ou de prendre partie pour BP Sénégal parce qu'une association de journalistes sportives est sponsorisée par celle ci pour un événement sportif, c'est dénuer aux professionnels des médias toute éthique et toute déontologie dans leur attitude professionnelle quotidienne ».

Abdoulaye Thiam invite ainsi « le Cored, non pas à tenter d'élargir son champ de compétence qui ne concerne pas les associations de Presse, mais à adopter un code de transparence, et à publier depuis la présidence de Mr Mané, ses comptes financiers certifiés conformes ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.