19 Juin 2019

Congo-Kinshasa: Sud-Kivu - La conférence sur les conflits fonciers s'achève demain

Les assises de quatre jours tenues dans la ville de Bukavu, grâce à un financement des Pays-Bas, ont permis aux participants d'aborder plusieurs sous-thèmes, entre autres la sécurité foncière, le statut de la terre et tensions entre légitimité et légalité, l'impact des conflits liés à l'affectation de la terre (mines, agriculture, hydrocarbures, aires protégées, etc.).

Les travaux ont été ouverts, le 17 juin, par le nouveau gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabinje Kasi, qui a exprimé sa gratitude aux partenaires au développement, à l'ONU-Habitat et à tous ceux qui contribuent aux efforts visant la médiation et la résolution des conflits fonciers en République démocratique du Congo (RDC). « Mon souhait est de voir la situation sécuritaire s'améliorer rapidement, ainsi que la nécessité de l'appui continu des partenaires et celui de l'ONU-Habitat dans le domaine foncier », a-t-il laissé entendre.

Peu avant, le directeur du programme pays du Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) en RDC, Abel K. Walendom, a souligné que le choix du thème focalisé sur « Les conflits fonciers dans l'est de la République démocratique du Congo» ne relevait pas d'un hasard. « Certes le foncier a toujours été question dans toutes les communautés humaines, principalement dans la partie est du pays, mais de nos jours, ses approches nouvelles peuvent compromettre dangereusement la sérénité, la paix et la stabilité », a-t-il- averti.

Pour sa part, le maire de la ville, dans son discours, a mis l'accent sur la problématique de la pression démographique dans sa circonscription et qu'il était important, a renchéri Bilubi Mechack, de se pencher sur cette question de la gouvernance foncière pour que la population vive dans un environnement décent. Quant à l'ambassadeur du Royaume des Pays-Bas en RDC, Gerard Michels, il a indiqué qu'une bonne gouvernance foncière est un gage de paix, de sécurité et de stabilité accrues pour un Congo meilleur.

A son tour, le chef de Bureau de la Monusco au Sud-Kivu, Karma oro, a rassuré les autorités provinciales de la détermination des Nations unies à continuer d'œuvrer à la réalisation d'une paix durable en RDC.

Le secrétaire général au ministère provincial des Affaires foncières du Sud-Kivu, les membres des gouvernements provinciaux de trois provinces (Nord et Sud-Kivu, Ituri), les membres du bureau de l'Assemblée provinciale du Sud-Kivu, les chefs coutumiers et plusieurs hauts cadres de l'administration territoriale tant au niveau national que provincial, les représentantes de la Norvège et du DFID ont assisté à la cérémonie d'ouverture.

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.