Angola: Le gouvernement veut de la technologie pour une bonne gouvernance

Luanda — Le vice-président de la République d'Angola, Bornito de Sousa, a déclaré mardi à Luanda que le pouvoir exécutif souhaitait transformer les technologies de l'information et de la communication en outils indispensables à la bonne gouvernance et au bien-être économique et social du citoyen.

S'exprimant lors de l'ouverture du Forum sur l'Exportation globale de technologie de l'information et de la communication (Angotic 2019), qui se termine jeudi, il a affirmé que l'application des nouvelles technologies de l'information dans tous les secteurs de la vie revêt de plus en plus d'importance.

Il a souligné l'intérêt d'accélérer le marché unique numérique en Afrique, d'améliorer l'environnement des affaires, la modernisation technologique des services publics ainsi que la massification et l'inclusion numérique.

Bornito de Sousa a souligné que les investissements dans des projets structurants, tels que la création de l'industrie et du marché de la télédiffusion, des infrastructures à large bande par fibre optique, la transmission par satellite et par câbles sous-marins se poursuivraient.

Il a évoqué l'inauguration, en avril dernier, du système de câbles sous-marins du sud (SACS), qui reliera Luanda à Fortaleza (Brésil) et ensuite à Miami (États-Unis d'Amérique), afin d'améliorer les communications nationales avec le reste du monde.

Il a également évoqué l'intérêt de promouvoir le développement durable des services de télécommunications à usage public et la formulation des lignes directrices, qui permettront, à moyen et long terme, de répondre aux besoins fondamentaux des populations, des entreprises et des autres utilisateurs.

Le vice-président de la République a souligné l'objectif de relever le défi de la transformation numérique, dans le cadre de la quatrième révolution industrielle, en tant que catalyseur du développement économique, en harmonie avec les pays de l'Afrique australe et centrale et avec le monde en général.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.