19 Juin 2019

Angola: L'Exécutif devrait accélérer l'enregistrement des chefs coutumiers

Luanda — L'Exécutif a été exhorté, à Luanda, à accélérer l'enregistrement des chefs coutumiers en tant qu'un des mécanismes permettant d?éteindre la prolifération de prétendus détenteurs du pouvoir traditionnel dans les communautés.

Les données officielles indiquent l'existence dans le pays de 50 000 chefs coutumiers enregistrés, qui se regroupent autour de multiples lignées.

Dans le communiqué final publié à l'issue de la IIIe rencontre nationale sur les chefs coutumiers les participants découragent l'intronisation de personnes qui n'appartiennent pas aux lignées des souverains.

Ils soulignent également la nécessité d'abroger la législation qui prévoit l'utilisation d'uniformes comme moyen d'identification des chefs coutumiers et d'encourager l'utilisation de vêtements et d'ornements identitaires de la lignée et des régions respectives.

La nécessité d'un débat approfondi autour du projet de loi sur les chefs coutumiers, impliquant toutes les franges de la société, apparaît également dans les recommandations.

Les participants ont également souligné le rôle des chefs coutumiers dans la moralisation et la préservation des valeurs de cohésion et d'unité nationale, ainsi que dans la réalisation d'études de recherche scientifique, afin d'obtenir des données crédibles sur leur développement.

La rencontre découle de la nécessité de créer un vaste espace d'échange et de discussion tous les deux ans sur les chefs coutumiers, leur rôle et leur fonction, ainsi que sur leur contribution à la moralisation des communautés et à la promotion, la préservation et la diffusion de la culture angolaise.

Durant es deux jours d'activités, les participants ont abordé des questions relatives aux modèles d'articulation entre les administrations locales et les chefs coutumiers, et des propositions étaient censées améliorer l'organisation des activités dans un contexte de changement social et politique.

Angola

Huíla - L'ouverture du centre d'hémodialyse différée

L'ouverture au public des services du Centre d'hémodialyse de la province de Huíla, initialement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.