Angola: Des milliers de taureaux immigrent vers Mulombo

Matala (Angola) — Près de 50.000 taureaux, en provenance de la province angolaise de Cunene et de la Namibie, pays voisin, immigrent actuellement, en compagnie de leurs éleveurs, vers la commune de Mulombo, à 125 km du siège municipal de Matala, dans la province angolaise de Huila (sud).

Le déplacement de ces bêtes à corne, en raison de la sécheresse qui frappe actuellement le sud de l'Angola, et dont les effets se font sentir jusqu'au nord de la Namibie, a provoqué la carence de pâture à Mulombo, commune baignée par le fleuve cunene.

Ces animaux, dont le nombre ne fait qu'augmenter, ont commencé à arriver à Mulombo depuis avril 2019. Ils se joignent ainsi à 40.000 autres taureaux autochtones, a précisé ce mercredi l'administrateur communal, Zeca Mupinga.

L'immigration de ces bestiaux suscite déjà des problèmes entre leurs propriétaires et les autochtones. On a assez d'eau, mais la quantité d'herbes à brouter diminue déjà, a-t-il ajouté.

Puisqu'il s'agit d'une situation d'urgence, l'Administration communale a déjà saisi les directions provinciales du ministère de l'Agriculture à Cunene et Huila, a-t-il expliqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.