Angola: Le développement de la pêche passe par le secteur privé, dit la ministre

Moçâmedes (Angola) — La revitalisation du secteur de la pêche requiert nécessairement la consolidation de l?entrepreneuriat du domaine, a estimé mercredi, à Moçâmedes, la ministre de la Pêche et de la Mer, Antonieta Baptista.

Intervenant à l'ouverture du Conseil consultatif de son département, qui se tient sous le thème "Pêche et Mer: Revitaliser le secteur pour le Développement", la ministre a invité les entrepreneurs à miser sur la construction d'infrastructures en terre, en vue de créer des postes d'emploi nouveaux et soutenir les efforts du gouvernement visant à éradiquer la pauvreté dans le pays.

"Nous appellons maintenant tous les opérateurs du secteur et les intéressés à exercer l'activité de pêche et d'autres connexes, à s'inscrire auprès du ministère, à travers le balcon online, condition sine qua non pour la légalisation de l'activité", a-t-elle ajouté à Moçâmedes, principale ville de la province de Namibe (littoral-sud-ouest).

La ministre a souligné la nécessité de miser sur l'innovation, modernisation et amélioration de l'efficience des processus productifs et de qualité des produits, de manière à ce qu'ils soient attractifs et à les adapter aux exigences des consommateurs.

"Pour que ce souhait se réalise, il faut établir, s'il y a lieu, des partenariats régissant sur des principes d'égalité, de transparence et de justice, devant générer des bénéfices pour l'économie et les bien-être des communautés", a-t-elle ajouté.

Enfin, la ministre a fait savoir qu'il y a 15 jours, son département avait reçu, via BPC (Banque d'Epargne et de Crédit), une ligne de financement de la Banque Africaine de Développement (BAD), pour des projets structurés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.