Centrafrique: Prolongation du fonds fiduciaire Bêkou de l'UE en faveur de la République centrafricaine jusqu'en 2020

communiqué de presse

Bruxelles — - Quelques mois après la signature de l'accord de paix entre le gouvernement et des groupes armés, qui s'est déroulée à Bangui en février 2019, la Commission européenne annonce aujourd'hui la prolongation du fonds fiduciaire Bêkou en faveur de la République centrafricaine (RCA) jusqu'à la fin de l'année 2020.

M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, s'est exprimé en ces termes: «Au vu de ses résultats concrets, nous prolongeons la durée d'existence du fonds fiduciaire Bêkou de 18 mois. À ce jour, plus de 2,5 millions de personnes, soit plus de la moitié de la population de la République centrafricaine, ont déjà pu bénéficier de ce fonds fiduciaire, le tout premier de l'UE. Celui-ci a amélioré la vie d'un grand nombre de personnes, en intervenant dans des domaines tels que la santé, le développement rural, la réconciliation et le redressement économique. Dans un contexte difficile où nos modes d'intervention traditionnels ne permettent pas d'agir assez rapidement, le fonds fiduciaire Bêkou s'est révélé un instrument efficace. J'appelle les États membres de l'UE et les autres partenaires à continuer à contribuer au fonds fiduciaire Bêkou afin de maximiser l'impact de notre action sur le terrain.»

Principaux résultats du fonds fiduciaire Bêkou

Cinq ans après sa création, le fonds fiduciaire Bêkou a déjà vu ses ressources presque quadrupler (passant de 64 millions € à 243 millions €) et il a permis de lancer 17 programmes, qui ont déjà abouti à des résultats concrets pour la moitié de la population de la République centrafricaine:

dans le domaine de la santé, qui représente actuellement le principal secteur d'intervention du fonds (mobilisant 42 % de ses ressources), les actions financées par Bêkou ont permis de restaurer des services de santé pour plus de 30 % de la population;

dans le domaine du développement rural, grâce au programme de sécurité alimentaire, des campagnes de vaccination animale ont été relancées et les moyens de subsistance des communautés agropastorales ont été rétablis;

par ailleurs, à la fin de 2018, plus de 56 000 personnes avaient déjà bénéficié d'actions appuyant directement la prévention des conflits et la consolidation de la paix.

L'UE, la France, l'Allemagne et la Suisse se sont engagées à fournir près de 55 millions € pour prolonger la durée d'existence du fonds.

Contexte

Créé en juillet 2014 pour faire face à la crise politique et sécuritaire qui a frappé la République centrafricaine en 2013, le fonds fiduciaire de l'UE en faveur de la République centrafricaine Bêkou (qui signifie «espoir» en sango) réunit l'UE, partenaire de longue date de la RCA, la France, l'Allemagne et les Pays-Bas. L'Italie et la Suisse l'ont rejoint en 2015. Le fonds fiduciaire Bêkou reste un instrument essentiel pour combler le vide entre la couverture des besoins humanitaires et le développement en RCA et pour mettre en œuvre l'approche reliant le relèvement et le développement (LRRD) - «Faire le lien entre l'aide d'urgence, la réhabilitation et le développement».

Copyright Union européenne, 1995-2019

SOURCE Commission europénne

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.