20 Juin 2019

Cameroun: Assassiner Maurice Kamto, la seule option que planifie actuellement la France

Ce qu'il faut dire à la fin c'est que le président Maurice Kamto n'est plus simplement un adversaire politique au régime Biya.

Je dirai même que dès le début il était déjà plus que çà...un obstacle à la perpétuation dudit régime assassin ; et c'est sans doute pour cette raison qu'au soir du 30 novembre 2011 alors qu'il avait annoncé sa démission pour entrer en politique, Grégoire Owona le boulanger de la mort au rdpc, ne tarda pas avant de l'appeler pour lui dire de exactement ces paroles : NE TE METS PAS AU TRAVERS DE NOTRE CHEMIN !! Avait-il dit d'un ton menaçant à peine voilé.

Si Maurice Kamto a souffert son Calvaire entre Avril 2018 et aujourd'hui, notons que cette misère a cependant commencé au lendemain de ladite annonce. Que d'insultes, de calomnies, que d'éclaboussures a-t-il subi durant ces 07années...

Mais aussi des tentatives d'achat, de fragilisation... tentatives d'achat et de corruption vaines dans un contexte où Biya est resté persuadé de ce que tout le monde est à sa botte. Or Maurice Kamto n'est qu'à la botte du peuple camerounais pour lequel il se dit prêt à mourir...

À l'heure où le régime néocolonial vacille et que le colon français veut renouveler pour la troisième fois son phoenix, comme il le fit en plaçant Ahidjo à la tête du Cameroun francophone après qu'il ait réalisé que la détermination des indépendantistes à le faire partir était inébranlable. Seulement, ce renouvellement est voué à l'échec pour une seule raison; cette raison c'est l'obstacle Kamto qui est autant incontournable qu'il est incorruptible mais surtout déterminé à déraciner cette lourde dictature de 37ans.

De ce fait, entendant que Paul Biya et ses nombreux successeurs chimériques ne sont pas prêts à abandonner, une seule option s'offre à eux: ASSASSINER MAURICE KAMTO. Dès le départ en effet ils avaient trois options :

-- le corrompre,

-- lui coller 30 à 40ans de prison,

-- l'assassiner.

Les deux premières ayant échoué, il ne leur reste que la troisième option ; une option qui a déjà été implémentée deux fois sans succès depuis qu'il est dans les geôles de la prison principale de Nkondengui. C'est aujourd'hui le seul moyen d'empêcher à Maurice Kamto d'accomplir son destin en tant que président de la nouvelle République du Cameroun.

Tant que le président élu vivra le régime Biya sera étouffé et le Cameroun sera libéré.

Cameroun

Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce… Plus »

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.