Madagascar: Baisse des prix des carburants - Chose promise, chose due

L'annonce est arrivée en début de soirée dans un communiqué de la présidence. La baisse des prix des carburants est effective. Même si on l'espérait sans trop y croire, la nouvelle tombe à point nommé à la veille de la célébration de la fête l'indépendance. Nul ne sait cependant de quoi demain sera fait et si ce qui est dit aujourd'hui ne sera pas contredit dans un proche avenir. Réjouissons- nous de la bonne fortune qui nous arrive.

Le bras de fer n'a pas eu lieu et les négociations entre l'Etat et les opérateurs pétroliers se sont déroulées dans un esprit ouvert. On retiendra donc que ces derniers se sont rangés à l'avis du chef de l' Etat qui a fait de cette baisse un préalable à toute discussion. A l'issue de ces trois jours, la nouvelle est tombée sans qu'il y ait de détails sur la teneur de l'accord conclu. Les chiffres parlent d'eux - mêmes Le président peut donc se targuer d'avoir tenu sa promesse et il peut en tirer une certaine fierté. On peut donc maintenant envisager toutes les conséquences de cette nouvelle. II n'y aura pas de hausse de prix des produits de première nécessité et si on poursuit une certaine logique, il devrait y avoir une véritable déflation.

Mais on peut toujours rêver de voir les transporteurs baisser les tarifs de leurs voitures, mais c'est une attitude que l'on ne peut pas envisager. Le réflexe de ces derniers est, depuis toujours, d'anticiper les hausses futures. Le régime va tirer les bénéfices de ce geste qui est fait à une semaine de la célébration du 59e anniversaire de l'indépendance. La promesse du chef de l'Etat a été tenue et la majorité de la population va lui en savoir gré. Mais les rabat-joie vont dire que l'avenir n'est pas écrit et que l'on ne sait pas s'il ne s'agit que d'une baisse provisoire. Cependant, il ne faut pas trop pousser son raisonnement. Profitons de l'instant présent, on verra la suite après.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.