Cote d'Ivoire: Filière cajou - Mécanisme des subventions à coûts partagés - Comment la cagnotte de 8 milliards fcfa sera distribuée

8,812 milliards FCFA. C'est le montant du fonds destiné à subventionner les petits exploitants et l'industrie locale de transformation de la noix de cajou. Un projet dont l'objectif est de rendre compétitive la chaîne de valeur de l'anacarde (PPCA).

Lors du lancement du projet, le 14 juin dernier à Cocody, Arthur Coulibaly, spécialiste en facilitation du financement du PPCA, a livré les trois composantes techniques du projet. La première composante a trait à l'appui institutionnel et à la gouvernance de la chaîne de valeur de l'anacarde. La deuxième est relative à l'amélioration de la productivité et à l'accès aux marchés. Enfin la troisième composante est un appui au développement du secteur privé et à l'investissement dans la transformation de la noix de cajou. Cette dernière composante inclut un volet sur la facilitation de l'accès aux capitaux d'investissement et aux instruments de gestion des risques pour juguler le déficit de financement de la chaîne de valeur de l'anacarde.

Et cela, grâce aux subventions à coûts partagés à travers trois guichets (A, B et C). Le guichet A apporte des subventions de renforcement de garanties de 50% du coût des investissements éligibles pour le financement des projets de mise à niveau de la technologie de transformation des usines de cajou et de construction de nouveaux entrepôts de stockage de l'anacarde (jusqu'à 2000 tonnes). Le guichet B finance les activités de réhabilitation des entrepôts d'une capacité de 100 à 500 tonnes) et la fourniture de services. L'aide est également de 50% des investissements éligibles. La subvention du guichet C permet de faciliter la pénibilité du travail (acquisition de petits équipements tels que les pulvérisateurs, les équipements de désherbage, les scies à élaguer, les remorques, etc.). Elle s'élève ici à 80%. L'octroi des subventions du Guichet A relève du comité d'approbation des sous-projets basé à Abidjan.

Les subventions des Guichets B et C seront approuvées par des comités locaux d'approbation des sousprojets dans chacune des 19 régions productrices de l'anacarde. Pour bénéficier des fonds, un appel à projet a été lancé le lundi 17 juin 2019.Le retrait des dossiers de candidature débute le vendredi 21 juin 2019 dans les directions régionales du ministère de l'Agriculture et du Développement rural des dix-neuf régions de production de l'anacarde, et au siège du Conseil du Coton et de l'Anacarde à Dr Adama Coulibaly (coordonnateur du PPCA) estime que c'est un véritable Abidjan.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.