20 Juin 2019

Sénégal: Du choix des observateurs, Krépin Diatta en passe de devenir celui de la Tanière

Dakar — A 20 ans, Krépin Diatta, finaliste de la CAN U20 en 2017, a fini de grappiller des points dans l'optique de gagner une place de titulaire dans l'équipe du Sénégal devant démarrer la CAN 2019, ce dimanche contre la Tanzanie au Caire (Egypte).

L'ancien joueur d'Oslo FC, adoubé par les observateurs, sera en l'absence de Sadio Mané, chargé de mener le jeu des Lions lors de cette entrée en matière.

Titularisé à deux reprises avec les Lions (contre Madagascar et en amical contre le Nigeria), le finaliste de la CAN U20, en 2017, a montré qu'il a le dos assez large pour démarrer une rencontre à ce niveau de la compétition.

Son entrée décisive au stade Léopold Sédar Senghor contre le Mali, en mars dernier, alors qu'il a démarré contre les Baréa, avait fini de donner raison aux nombreux observateurs qui criaient sur tous les toits qu'il était le maillon manquant de la chaîne dans la Tanière.

A la veille de la coupe du monde 2018, alors qu'il avait fini de répéter ses gammes en Norvège avec Sarpsborg FF, Krépin Diatta venait de monter en grade en signant à Bruges, en Belgique.

Au contraire du sélectionneur national, Aliou Cissé, qui l'avait mis sur une liste très élargie, les observateurs tapaient du poing sur la table pour sa convocation au Mondial 2018.

Finalement, le Sénégal est allé sans lui, mais il a fallu la coupure internationale de mars pour remettre les choses à l'endroit avec les matchs amicaux joués par le Sénégal.

Celui qui était le maître à penser des U20 en 2017, dans une position de meneur de jeu, d'attaquant excentré ou de milieu relayeur, est appelé à se mettre en mode "fast-track" lors d'Egypte 2019.

Invité à parler à la presse, mardi, Krépin Diatta a préféré mettre la pédale douce, se rendant compte des fortes attentes à son égard.

S'il a convaincu ses encadreurs au FC Bruges (Belgique) en dépit d'une saison charcutée par des coupures liées à des blessures, le joueur auteur de deux passes décisives, sait qu'il doit "apprendre vite" aux côtés de ses aînés "en donnant le meilleur" de lui-même.

Dans un poste de milieu de terrain relayeur ou carrément de meneur de jeu, l'ancien de l'académie Oslo de Dakar doit confirmer l'adage selon lequel "aux âmes bien nées la valeur n'attend point le nombre d'années".

"La Coupe d'Afrique des nations est une compétition majeure, mais ce n'est pas parce qu'on est un jeune footballeur qu'on ne doit pas donner des ambitions", suggère Souleymane Camara, cadet des Lions à la CAN 2002.

"Quand on est dans le groupe, on doit pouvoir se donner toutes les ambitions", avait-il expliqué dans un entretien avec l'APS.

Entré en cours de jeu pour sa première CAN en 2002, l'attaquant de Montpellier, qui jouait à l'époque à l'AS Monaco, avait scellé le sort de la partie contre la Zambie en marquant le but de la victoire (1-0) et de la qualification au second tour pour les Lions.

Sénégal

CAN 2019 - A l'UCAD, les étudiants déçus mais fiers des Lions

La déception et la fierté sont les sentiments les mieux partagés chez les étudiants de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.