20 Juin 2019

Afrique: CAN 2019 - Gros plan sur les néophytes

Photo: cafonline
Les affiches de la CAN 2019

BURUNDI: Quand les Hirondelles veulent faire le printemps

Les Itambas Murungambas «Les hirondelles» dans la langue locale ont créé la sensation en barrant la route de la CAN aux Panthères du Gabon amenées par leur star Pierre Emeric Aubameyang. Lors de la dernière journée des éliminatoires le 23 mars 2019 à Bujumbura, les deux équipes ont partagé les points -nul de deux buts partout. Les Burundais chipaient ainsi la deuxième place qualificative avec 10 points contre huit aux Gabonais. Sur la pelouse, l'équipe du Burundi est beaucoup plus un groupe qui a su se surpasser pour vaincre la forte adversité. Hormis Berahino Saido de Stoke City Stoke City en Angleterre, les autres joueurs évoluent dans des championnats "exotiques" comme ceux du Rwanda, de l'Ethiopie, de l'Arabie Saoudite, ou dans des divisions de fond de tableau en Ecosse ou au Portugal. C'est dire que le Burundi, qui est logé dans le groupe B en compagnie du Nigeria, de la Guinée et de Madagascar, cherchera à limiter les dégâts avec les deux premiers et jouer à fond sa chance contre Madagascar, autre néophyte de la CAN pour espérer accrocher une des trois meilleures places qualificatives au second tour. Cette CAN aura un autre parfum particulier pour les hommes du sélectionneur Olivier Niyungeko puisqu'ils vont la jouer en portant le deuil d'un des artisans de la qualification, le milieu de terrain Papy Faty, décédé le 25 avril 2019 d'un arrêt cardiaque lors d'un match du Championnat d'Eswatini (ex-Swaziland) avec son équipe de Malanti Chiefs FC face à Green Mamba.

MADAGASCAR: Un collectif solide

Les «Bareas» (Zébus) de Madagascar se sont qualifiés dans le groupe A qui comportait un super favori qu'est le Sénégal. Pour la phase finale en Egypte, le sort les place dans le groupe B avec le Nigeria, la Guinée et le Burundi. L'équipe malgache a été une des premières à se qualifier pour Egypte 2019. Elle s'est montrée intraitable à domicile où elle a même contraint la grande équipe du Sénégal au partage des points. Le Onze malgache, à l'image de toutes ces petites équipes nationales qui émergent, n'a pas de stars bien connus sur le continent, en dehors de Jeremy Morel, le défenseur de l'Olympique Lyonnais, en France. Les autres sont pour la plupart dans des clubs de division inférieure comme Les herbiers, Clermont Foot ou Aras. Si les Malgaches veulent connaitre encore les joies du succès comme ce fut le cas le 16 octobre 2018 et leur victoire un but à zéro devant la Guinée Equatoriale, ils doivent davantage faire preuve de solidarité sur la pelouse. Pour les équipes néophytes, la difficulté réside dans l'adaptation à l'environnement d'une phase finale qui n'a rien à voir avec les éliminatoires, la gestion des efforts parce que les matchs se déroulent de façon très rapprochée. L'objectif des «Bareas» pourrait être le même que le Burundi qu'ils affronteront dans le Groupe B: éviter de perdre face au Nigeria et à la Guinée et négocier une des troisièmes places qualificative au second tour.

MAURITANIE: Une équipe est en constante progression

Les «Mourabitounes» disputeront la première phase finale de Coupe d'Afrique des Nations de leur histoire. Les «vert et jaune» de Corentin Martins ont privé le Burkina Faso de la randonnée égyptienne en s'emparant de la seconde pace du groupe I, derrière l'Angola. L'équipe de Mauritanie n'a pas joueur vedette mondialement connu. La majorité des Mauritaniens évoluent en France dans des clubs de Ligue 2 ou de national, dans des équipes moyennes turques et dans le championnat local de Mauritanie.

Depuis sa participation à la phase finale du Championnat d'Afrique des Nations, en Afrique du Sud en 2014, l'équipe est en constante progression. La Mauritanie a également l'avantage d'avoir un sélectionneur en place depuis presque cinq ans. Nommé à la tête des «Mourabitounes» en octobre 2014, Corentin Martins, ancien joueur des Girondins de Bordeaux, a eu le temps de façonner son équipe en convaincant quelques binationaux de rejoindre leur pays d'origine. En Egypte, les Mauritaniens souhaiteraient surtout éviter un apprentissage douloureux dans le groupe E où figurent le Mali, la Tunisie et l'Angola.

En savoir plus

CAN 2019 - Les jeunes joueurs les plus prometteurs de la compétition

Cette CAN 2019 qui s'ouvre ce vendredi 21 juin est aussi l'occasion pour de jeunes joueurs de s'illustrer au niveau… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.