Sénégal: Interdiction de son rassemblement du 14 juin, sa non convocation pour les formalités d'usage de sa manifestation de demain vendredi 21 juin - «Aar li nu bokk» tire à boulets rouges sur le préfet de Dakar

La plateforme Aar Li Nu Bokk a adressé hier, mercredi 19 juin au préfet de Dakar, Alioune Badara Samb une lettre de demande d'explication.

Dans cette correspondance dont Sud quotidien a reçu copie, les responsable de la plateforme Aar Li Nu Bokk «dénonce énergiquement la posture anti-démocratique» de l'autorité préfectorale «dans le traitement des demandes de manifestation des citoyens sénégalais». «Vous avez attendu jusqu'au 14 juin à 09h30 pour nous donner l'arrêté d'interdiction alors que notre manifestation était prévue pour 15h soit 05h30 avant», a d'emblée tenu à rappeler les responsables de la plateforme Aar Li Nu Bokk avant de marteler. «Cette attitude est scandaleuse et inacceptable en République. Le préfet que vous êtes, payé par le contribuable sénégalais se doit de respecter et de faire respecter la loi fondamentale avec la hauteur qui sied à la fonction».

«Monsieur le préfet, comment se fait-il que dans la soirée du 13 juin des radios sachent avant Aar Li Nu Bokk, organisatrice, que notre manifestation était interdite ? Comment la presse écrite sortie le lendemain a pu être informée de cette interdiction avant la plateforme ?», interpellent les dirigeants de cette plateforme citoyenne avant de revenir à la charge. «Monsieur le préfet, pour notre manifestation prévue le vendredi 21 juin, Aar Li Nu Bokk vous a adressé, depuis le 17 juin une lettre d'information. Jusqu'au moment où les citoyens sénégalais lisent ces lignes, en même temps que vous, nos camarades signataires de la déclaration de manifestation n'ont pas été convoqués par la police pour les formalités d'usage. Pourquoi ?» «Monsieur, le préfet depuis le 17 janvier 2017, vous le savez sans doute, toute interdiction d'une manifestation qui ne permet pas au juge de se prononcer dans les délais de 48 heures, est une violation de la loi», rappelle Aar Li Nu Bokk.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.