Afrique: CITHA 2019 - "L'Afrique francophone, une priorité stratégique", indique Erwan Garnier

« Le tourisme est un vecteur puissant d'image du pays », a indiqué le Directeur général adjoint de Proparco, Djalal Khimdjee, lors d'un déjeuner-presse dédié à la deuxième édition de la Conférence sur l'investissement touristique et hôtelier en Afrique (Citha).

La cérémonie s'est déroulée le mercredi 19 juin, à l'hôtel Radisson Blu d'Abidjan. Ce rendez-vous avait pour but de présenter les enjeux de ladite Conférence et aborder les défis que rencontre le secteur hôtelier et touristique en Côte d'Ivoire et en Afrique. « Le tourisme est un vecteur puissant d'image du pays et donc un catalyseur d'économie », révèle-t-il. « Si on prend l'exemple d'Abidjan, on peut imaginer à court terme un développement hôtelier important avec des débordements possibles. Comme exemple, Grand-Bassam, Assinie, etc., c'est tout un écosystème hôtelier qui va évoluer ».

Lors de son exposé, M. Djalal a mis un accent particulier sur les tableaux de risques qui sont inhérents au développement d'hôtels. Selon lui, il faut en premier lieu « maîtriser le risque sécuritaire ». C'est pourquoi, commente-t-il, « tout n'est pas égale en la matière dans la sous-région ». En second point, maîtriser le risque de construction tant en termes de budget que de délai, maîtriser le risque financier, c'est-à-dire avoir un tableau de fonds propre, avoir une sécurisation foncière, etc.

Prenant la parole, Erwan Garnier, Directeur du développement Afrique subsaharienne du Radisson Hotel Group, a déclaré qu'en ce qui concerne son Groupe, l'Afrique francophone est devenue une priorité stratégique. Poursuivant, il a soutenu que dans cette stratégie, Abidjan fait partie de cette priorité d'expansion. Ajoutant que tout comme Abidjan, Dakar en fait également partie. Selon lui, ces deux villes d'Afrique francophone cherchent à se développer.

Dans son intervention, il a fait connaître les ambitions de son Groupe. « L'objectif de Radisson est de répondre à l'objectif du marché ». Et pour y répondre, il faut connaître le besoin de la clientèle. « Chaque clientèle a un besoin différent », note-t-il. (Besoin lié au pouvoir d'achat, ou une expansion du pouvoir d'achat qui justifie le développement des hôtels 3 et 4 étoiles).

Prenant pour exemple les villes d'Abidjan et Dakar, Erwan Garnier a fait remarquer que l'ambition de son groupe c'est d'avoir au moins cinq 5 hôtels dans ces villes. Il souhaite s'implanter à Cocody, Marcory, en zone 4 à travers l'hôtellerie 3, 4 et 5 étoiles. Indiquant qu'Assinie, Grand-Bassam et Yamoussoukro sont des destinations où il y a clairement un besoin d'hôtellerie.

Il a fait savoir que son Groupe souhaite doubler sa capacité dans les cinq (5) prochaines années en Afrique francophone. Sept (7) villes prioritaires Dakar-Abidjan ; Kinshasa-Yaoundé ; Douala et des destinations loisirs de l'Afrique francophone en océan indien et l'ile Maurice et les îles Seychelles.

Radisson Hotel Group qui fait partie des organisateurs de la Citha, dispose actuellement de 30 hôtels en activité et en développement dans 16 pays francophones.

Ce sont plus de 300 participants qui ont pris part à cette édition, a fait savoir le Directeur général adjoint de Proparco.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.