Sénégal: Groupe Cofina - Le total bilan de 2018 estimé à 158 milliards FCFA

Le groupe Cofina annonce des résultats en forte progression en 2018, avec un total de bilan de 158 milliards de francs CFA (240 millions d'euros) contre 98 milliards de francs CFA en 2017 (150 millions d'euros), soit une hausse de 60,7% en un an. Sur la même période, les encours de dépôts sont passés de 61 milliards de francs CFA à 104 milliards de francs CFA (158 millions d'euros) et les encours de crédits de 73 milliards de francs CFA à 112 milliards de francs CFA (170 millions d'euros).

Ces performances qui traduisent une croissance constante depuis la fondation de Cofina en 2013 sont le résultat d'un effort continu au service des clients du groupe dans les six pays où il opère (Guinée, Sénégal, Côte d'Ivoire, Gabon, Mali et Congo Brazzaville). Elles illustrent également la justesse de l'analyse effectuée par Cofina : les PME africaines ont besoin d'institutions de financement adaptées à leurs besoins spécifiques, entre la microfinance et la finance classique. En occupant le chaînon manquant de la microfinance, le groupe Cofina a développé une expertise dans le financement et l'accompagnement des PME africaines.

Cela se traduit par une croissance constante du nombre de ses clients, au nombre de 140 718 en 2018 contre 99 566 en 2017, soit une croissance de 31,3% en un an, pour un nombre annuel de crédits octroyés de 23 257 en 2018, contre 14 364 en 2017 (61,9% de croissance sur un an).

L'année 2018 a donc été une année faste pour le groupe Cofina, qui a lancé avec succès en avril une opération de titrisation portant sur 10 milliards de francs CFA, dont la première tranche de 3,65 milliards de francs CFA a été remboursée en novembre 2018, et une deuxième en mai 2019. À l'occasion de cette opération, le groupe Cofina s'est vu attribuer la note « tAA » par l'agence de notation Wara, témoignant d'une perspective stable en reconnaissance de la croissance constante réalisée par le groupe.

«L'année 2018 a confirmé les tendances développées au cours des années précédentes. Nous nous réjouissons de voir que nos intuitions se trouvent confirmées par les faits, et que la microfinance devient progressivement et rapidement un instrument d'inclusion économique de plus en plus populaire», déclare Jean-Luc Konan, le Président Directeur Général du groupe Cofina.

Seules 20% des PME en Afrique ont accès aux prêts bancaires et ce déficit de financement des PME représente environ 140 milliards de dollars par an à l'échelle du continent. Ce sont autant de chances en moins pour ces entreprises qui représentent pourtant 90% des entreprises formelles et 60% des emplois dans les pays émergents et en développement.

« Les grandes multinationales ont toutes commencé en étant des PME. Le groupe Cofina a à cœur de contribuer à l'émergence aussi bien des PME que des futures multinationales africaines, car c'est par la conjugaison de leurs forces que la croissance de nos économies décollera et deviendra réellement inclusive et massivement créatrice d'emplois. Voilà l'Afrique en laquelle je crois, et à la construction de laquelle travaille le groupe Cofina », conclut Jean-Luc Konan.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.