Afrique: Malabo - Appel du président de la BAD à l'intégration africaine

C'est au cours d'un point de presse organisé en marge des assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement (BAD), mais aussi en prélude à l'ouverture des assises qui se tiennent à Malabo, en Guinée Equatoriale, le président de cette institution financière a saisi l'occasion pour appeler de nouveau les africains à croire davantage à l'intégration régionale.

Cet appel a été lancé au cours d'une première journée, dédiée aux journalistes venus de partout à travers le monde, pour prendre part à cette grande messe économique.

Au cours de cette rencontre, le président Akinwumi Adesina a fait part de son voeu de voir l'Afrique matérialiser son intégration régionale et poser ainsi des jalons solides, pour son développement.

Rappellant l'importance de la thématique principale qui a été choisie cette année, laquelle porte sur l'intégration régionale pour la prospérité économique de l'Afrique, il a souligné que cela a pris cours depuis la signature de l'accord de mars 2018 portant sur la zone de libre échange continentale africaine (ZLEC), et dont l'entrée en vigueur est prevue dès juillet prochain à Niamey, au Niger.

Le président de la Banque Africaine de Développement a aussi indiqué que l'Afrique pourrait s'imposer comme la plus grande zone de libre échange intégrée qui puisse exister à travers le monde, avec 1, 3 milliard de consommateurs et un produit intérieur brut (PIB), combiné d'environ 3,400 milliards de dollars.

D'après la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA), la croissance du PIB au niveau du continent devrait avoisiner 6% par an sur un continent sans frontières.

L'orateur a soutenu que la BAD a déjà investi environ un milliard de dollars pour soutenir bon nombre d'initiatives, notamment dans les secteurs des infrastructures transfrontalières, afin de booster les echanges commerciaux entre les Etats africains.

De son coté, le ministre équato-guinéen de l'Economie, Finances et de la Planification, César Augusto Mba Abogo, a mis en exergue les différents efforts enregistrés par son pays en matière de développement économique et des infrastructures pour aider à intégrer la région d'Afrique Centrale.

Exprimant sa satisfaction au nom du président de la République, Théodore Obiang Guema. Il a signalé que la guinée a été choisie à cause de son potentiel économique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.