20 Juin 2019

Cote d'Ivoire: Fête de la musique - Amadou Koné offre un concert géant aux populations de Botro

La ville de Botro, chef-lieu du département du même nom, va vibrer ce vendredi 21 juin, au rythme de la fête de la musique.

La localité abrite, en effet, l'édition 2019 de ce rendez-vous musical annuel célébré par les nations du monde. L'événement organisé par l'Association Diabo ville émergente, et qui va donner lieu à un concert géant, est placé sous le parrainage du ministre des Transports, Amadou Koné.

Une grande première pour le département de Botro qui n'a jamais abrité la Fête de la musique. Pour Rebecca Yao, présidente de l'Association Diabo ville émergente et cheville ouvrière de l'événement, « l'idée est de célébrer la musique et de valoriser la diversité musicale de la région de Gbêkê autour du thème "Cohésion sociale et solidarité" ».

Elle appelle, pour ce faire, les populations des 176 villages des tribus Gblô et Satiklan de Botro et, au-delà, tous les habitants des départements de Bouaké, Sakassou et Béoumi, à faire le déplacement au stade de Botro pour vivre la "soirée et la nuit de la musique" que leur offre Amadou Koné, digne fils et cadre de la région de Gbêkê.

La fête débute dès l'après-midi du vendredi pour s'achever le samedi au petit matin. Plus de 100 animations sont au programme de la manifestation. Les prestations seront assurées par des artistes modernes et des groupes, pour la plupart, locaux.

Outre la promotion de la cohésion sociale et de la solidarité, les populations seront sensibilisées à d'autres thématiques, entre autres, les grossesses en milieu scolaire, le respect des aînés, la violence, le phénomène du broutage, etc.

Cote d'Ivoire

Un nouveau code pour reboiser et encadrer l'agroforestière

La Côte d'Ivoire vient d'adopter un nouveau code forestier, un arsenal destiné à reboiser un pays… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.