Sénégal: Sicap-Liberté - Le maire veut développer la culture

Dakar — Le maire de Sicap Liberté, Santi Agne, a fait part, jeudi, de sa "volonté" de développer la culture en partenariat avec les artistes de cette commune de la banlieue dakaroise.

"Notre volonté, nous et les artistes, est partagée, de développer la culture dans la commune de Sicap Liberté et au-delà", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, rappelant que plusieurs tentatives avaient été menées dans le passé pour développer la culture de manière conjointe.

"Peut-être par manque de compétence en la manière, on n'a pas eu les résultats escomptés", a expliqué l'édile, soulignant que l'intérêt pour l'art et la culture a toujours existé depuis le début de son mandat.

"Quand on fait le listing des artistes du Sénégal, on n'est pas en rade en la matière. Sicap Liberté regorge de fortes personnalités de l'art et de la culture", a t-il fait-valoir.

Le maire veut profiter de la fête de la musique prévue vendredi au terrain terminus de Liberté 5, en partenariat avec le collectif des artistes de la Sicap, présidé par le musicien Pape Dembel Diop, pour lancer le projet de développement de la culture

"Ce que nous voulons à travers cette fête de la musique, c'est une pérennisation des activités culturelles", a t-il dit, précisant qu'il agit sur instruction du conseil municipal.

Pour le maire, le premier obstacle à lever pour la réalisation de ce projet est de trouver un lieu dédié à la culture, notamment un centre socioculturel qui sera cogéré par la commune et le collectif des artistes.

"Nous nous battons pour récupérer un bâtiment pour en faire un centre socioculturel, car celui qu'on avait a été pris", a relevé M. Agne.

Un festival dénommé "Sicap en folie" où tous les arts seront mis en exergue pendant trois jours et une grande exposition des artistes plasticiens font parties des annonces par le maire sans donner la date pour leur début d'exécution.

Les artistes ont créé une chanson dédiée au quartier Sicap qui sera interprétée vendredi lors de la fête de la musique où sont attenus les chanteurs Coumba Gawlo Seck, Sidy Diop, Yoro Ndiaye, Idrissa Diop, etc.

"Chacun doit être fier de son terroir, car comme disait Léopold Sédar Senghor, la culture est au début et à la fin de tout développement. Mais les difficultés du moment ont fait que la culture a été occultée", regrette-t-il.

"Autant maintenant, nous aidons les gens à se soigner quand ils sont malades, à manger lorsqu'ils ont des difficultés, autant nous allons les aider à s'approprier leur culture", promet le maire.

Il doit vouloir promouvoir l"'esprit Sicap", un concept porteur de l'histoire de la commune.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.