Algérie: Saison estivale - Plan d'action pour assurer l'approvisionnement quotidien en eau potable

Alger — Le ministre des Ressources en eau, Ali Hammam a affirmé, jeudi à Alger, qu'un plan d'action avait été élaboré en coordination avec le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, pour assurer l'approvisionnement quotidien en eau potable durant la saison estivale de 2019.

Ce plan repose principalement sur l'accélération de la réalisation et de la mise en service des projets en cours, y compris le programme d'urgence complémentaire 2018, a précisé le ministre lors d'une rencontre d'évaluation des préparatifs à la saison estivale 2019, en présence de cadres centraux, régionaux et locaux du ministère.

Ce plan, a-t-il ajouté, tend à renforcer les moyens d'intervention afin d'améliorer le service public à travers un contrôle périodique de la qualité d'eau, tout en assurant un stock suffisant de produits de traitement notamment le chlore.

Dans le même contexte, un système de permanence a été mis en place à même de garantir une intervention efficace et à temps en cas d'éventuel incident pouvant perturber la distribution de l'eau.

Des programmes relatifs aux congés ont été tracés exigeant que deux tiers, au moins, des employés soient en service, outre la désignation d'intérimaires durant la saison estivale pour garantir la continuité du service public.

Pour ce qui est des centres d'appels, M Hammam a indiqué qu'ils seront mobilisés en permanence dans le but de communiquer avec les citoyens, rappelant le renforcement des systèmes informatiques et téléphoniques pour le signalement immédiat d'éventuel dysfonctionnement en approvisionnement.

Le premier responsable du secteur a mis avant l'activation des comités locaux pour la surveillance des réseaux de distribution de l'eau potable, outre le renforcement de brigades mobiles des sociétés de distribution afin de s'acquitter convenablement de leurs missions.

Concernant l'assainissement, le secteur a élaboré un plan d'action bien ficelé dont la mise en œuvre sera confiée à des entreprises sous sa tutelle, dont l'Office nationale d'assainissement (ONA) et la Société des eaux et de l'assainissement d'Alger (SEAAL), a fait savoir M. Hammam.

Ce plan est à même de garantir une meilleure prise en charge des eaux usées particulièrement dans la saison estivale, marquée par la canicule et la propagation des maladies à transmission hydrique (MTH). Ce dispositif assurera également la protection des plages contre les différents types de pollution.

A celà s'ajoute la garantie du bon fonctionnement des systèmes d'assainissement, composés essentiellement du réseau, des stations de traitement des eaux usées et des stations de dévasement, à travers la mise en place d'un programme spécial consistant en le contrôle des points noirs enregistrés au niveau du réseau d'assainissement afin d'éliminer les fuites et intervenir rapidement en cas d'accident au niveau des stations de traitement des eaux usées.

A l'occasion de la saison estival, 5 nouvelles stations de traitement des eaux usées ont été mises en marches avec une capacité globale estimée à 200.000 m3 par jour, au niveau de Zeralda (Alger), Boufarik (Blida), Tébessa et Bousmail (Tipasa), à même de renforcer le parc national des stations de traitement des eaux usées, estimée actuellement à 199 stations à travers le territoire national, a précisé le ministre.

Une stratégie nationale à moyen terme à été mise en place en collaboration avec le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, en acquérant 500 unités de nettoiement des infrastructures de distribution et de stockage de produits de nettoyage (eau de javel), 50 mini-station de traitement et 520 laboratoires mobiles au profit de l'Algérienne des eaux (ADE), dans le cadre du renforcement du travail des services chargés des missions de prévention et de protection contre les MTH.

La production de l'eau potable a été renforcée à travers 11 stations de dessalement de l'eau de mer, d'une capacité globale estimée à 2,1 millions m3 par jour, situées le long du littoral, pour répondre à la demande des habitants des wilayas côtières à l'instar d'Oran, d'Alger, de Mostaganem et de Chlef.

Par ailleurs, le secteur veille à l'exploitation des eaux sous-terraines à travers les puits profonds, et les forages avec la production de plus de 6 milliards m3 par an.

Le ministre a rappelé que le taux de remplissage des barrages, avait atteint 77 %, à fin mai.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.