20 Juin 2019

Congo-Kinshasa: Est - Mbusa face à sa conscience

Certains avaient qualifiée de simple rumeur, la lettre d'Antipas Mbusa Nyamisi en circulation dans les réseaux et dans certains médias dans laquelle il informait Moïse Katumbi, Coordonnateur de la coalition Lamuka, de la suspension de sa participation aux activités de cette plateforme ayant soutenu la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle.

Dans cette correspondance, le président national du RCD/KML évoquait comme raison de sa sa décision, sa volonté d'accompagner le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi dans son combat pour éradiquer l'insécurité dans la partie Est, mais aussi dans la lutte contre la maladie à virus Ebola.

Les sceptiques ont été désillusionnés le mercredi 19 juin soir de voir en personne Antipas Mbusa Nyamwisi à Sultani hôtel, lors du dîner pour la promotion de la réconciliation nationale organisé par le Coordonnateur du MNS (Mécanisme national de suivi de l'accord d'Addis-Abeba) Claude Ibalanky Ekolomba.

Dans son mot de circonstance, le Coordonnateur du MNS a démarré par le rappel de la promesse faite par le Président de la République lors de sa prise de pouvoir s'est accomplie. Il s'agit de l'assurance donnée à tous ses compatriotes de l'intérieur comme ceux vivant à l'extérieur du pays de sa volonté de restaurer l'Etat de droit, qui garantit le respect des droits humains et des libertés fondamentales à tous. A ce titre, il avait promis que pendant son règne, tous les Congolais comme les étrangers ayant choisi la RDC comme leur seconde patrie, allaient se sentir libres de vivre sur le sol national. Pour ce faire, ceux qui se trouvaient à l'extérieur des frontières nationales et désireux de rentrer au bercail pouvaient le faire sans condition. C'est dans ce cadre que le président du RDC/KML qui était contraint à l'exil, est rentré au pays de ses ancêtres.

Avec ce retour, a-t-il enchaîné, constitue un signe positif pour la réconciliation de toutes les forces vives du pays. Il revient à chacun d'œuvre pour cette fin. L'objectif poursuivi étant de servir le peuple, et toujours le peuple congolais. « Le MNS dont le Chef de l'Etat est le président du comité de pilotage, encourage fortement et veille à la mise en œuvre de cet engagement qui constitue un élément structurel de la stratégie nouvelle de création des conditions pour le retour de tous les exilés et réfugiés politiques au pays », a déclaré Claude Ibalanky. Avant de rendre hommage au président du RCD/KML, Antipas Mbusa Nyamwisi en lui souhaitant la bienvenue.

Le vœu de Mbusa Nyamwisi

Prenant la parole, le leader du RCD/KML a d'abord remercié Dieu pour lui avoir assuré sa protection durant les 7 ans d'exil forcé passés à l'extérieur, où il a dû par moment galerer. Puis, il a dit toute reconnaissance au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi pour les facilités lui accordées lors de son retour au pays. « Je remercie particulièrement le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi pour les facilités m'accordées pour le retour au pays ».

Enfin, il a remercié le Coordonnateur du MNS Claude Ibalanky, pour la réception organisée en son honneur. Une surprise agréable à laquelle il ne s'attendait pas. Ce qui prouve des efforts que le Président de la République mène pour que tous les fils et filles de ce grand pays reviennent à la maison. C'est ici qu'il a exprimé son souhait de voir son pays devenir un endroit où il fait beau vivre.

Confirmant les informations en circulation dans la presse et dans les réseaux sociaux, Mbusa Nyamwisi a avoué qu'il a eu réellement des contacts avec le Chef de l'Etat. Deux raisons justifient sa décision de rentrer au pays à publier : aider au retour de la paix, et contribuer à la lutte contre la maladie à virus Ebola dans l'Est.

« Je sais qu'il y a maintenant une révolution de bon sens qui commence dans ce pays, et je ne peux m'empêcher de l'accompagner... », a-t-il souligné. Avant de déclarer sa volonté d'accompagner le nouveau Président de la République en vue de faire de la RDC un pays émergent.

Congo-Kinshasa

L'OMS devrait évaluer à nouveau si Ebola est une urgence sanitaire mondiale

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) devrait convoquer prochainement son Comité d'urgence du… Plus »

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.