Sénégal: 4554 accidents et 550 décès recensés en moyenne par an (ministre)

Dakar — Quelque 4554 accidents de la circulation sont dénombrés en moyenne par an au Sénégal pour des pertes en vies humaines s'élevant à environ 550, a indiqué jeudi, à Dakar, Oumar Youm, ministre des Infrastructures terrestres et du Désenclavement.

"Notre pays connait une recrudescence des accidents de la circulation qui ont atteint des proportions inquiétantes avec une moyenne annuelle de 4554 accidents et d'environ 550 pertes en vies humaines", a souligné Me Youm lors du lancement de la Semaine nationale de la prévention routière.

"Les accidents de la circulation engendrent des conséquences économiques, sociales et environnementales énormes qui atténuent les performances économiques du pays", a-t-il fait observer.

Youm a pointé le comportement humain comme étant le principal facteur de ces accidents, évoquant notamment l'excès de vitesse, la somnolence au volant, la conduite état d'ébriété, la fatigue et le non-respect des règles.

"C'est pourquoi, le chef de l'Etat a demandé à la tutelle en rapport avec les acteurs concernés, notamment la police et la gendarmerie, de prendre des mesures durables à cette problématique qui constitue un enjeu économique et sociétal majeur", a-t-il expliqué.

Le président de l'Association des assureurs du Sénégal, Mouhamadou Moustapha Noba (AAS) a, de son côté, estimé que ces "accidents représentent un lourd fardeau pour notre économie nationale".

Il a pointé du doigt "le facteur humain" qui, selon lui, représente "90 % des causes des accidents de la route à la lecture des statistiques".

"Ce sont des milliards de nos francs, environ 12 milliards de Dollars, qui sont versés par les sociétés d'assurance pour indemniser les victimes et prendre en charge les soins spécialisés des blessés gravement atteints", a-t-il ajouté.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.