Congo-Kinshasa: La Communauté Lendu de Kinshasa adresse un message de paix aux communautés d'Ituri

Le nombre incessant de décès accumulé et constaté à l'Est de la RD. Congo, précisément dans la Province d'Ituri, connaît une ascension redoutable. La communauté Lendu, sur invitation de la Coordination Provinciale de l'Association Culturelle de Lori, s'est réunie en urgence pour examiner l'évolution de la situation sécuritaire dans cette contrée.

Selon les observations faites par la Communauté Lendu de Kinshasa, il semblerait que ces meurtres soient prémédités. Des homicides sans amertumes enregistrés en cascade. Le comble c'est que, ces personnes demeurent non identifiées et impunies. La communauté Lendu de Kinshasa appelle à la paix. Par ailleurs, elle condamne et déplore, de ce fait, le prolongement macabre de la liste d'élimination. De cœur avec les communautés victimes des ces atrocités, la communauté Lendu de Kinshasa, en sa manière, lance un message de paix et rassure la population de croire au Gouvernement et à l'engagement du Président de la République, Félix Tshisekedi, de rétablir la paix dans cette partie du territoire national.

Message de paix de la communauté Lendu de Kinshasa à toutes les communautés de l'Ituri

Concerne : Détérioration de la situation sécuritaire dans la province de l'Ituri

A l'invitation de la coordination provinciale de l'Association Culturelle Lori, les membres de la communauté Lendu résidant à Kinshasa se sont réunis en urgence pour examiner l'évolution de la situation sécuritaire en Ituri. C'est donc avec amertume, mort dans l'âme et consternation que nous nous apprenons depuis quelques mois, l'existence d'une insécurité grandissante en Ituri. Cette situation va à l'encontre des habitudes et coutumes des communautés de l'Ituri, province considérée jadis comme un havre de paix et disposée au développement, mais devenue hélas, aujourd'hui, un bastion des violences.

A cette occasion, la communauté Lendu a constaté :

Primo : l'aggravation au jour le jour de la situation sécuritaire sur l'ensemble de la Province de l'Ituri et plus particulièrement dans les territoires de Djugu et de Mahagi

Secundo : la détérioration brusque de cette situation déjà précaire, consécutive à l'assassinat crapuleux le 10 juin 2019 vers huit heures du matin, de trois commerçants Lendu et de leur chauffeur par des hommes armés non autrement identifiées. Les victimes se rendaient de Kobu au marché d'Iga-Barrière.

Suite à cette tragédie, le territoire du Djugu a spontanément basculé dans plusieurs secteurs, chefferies, groupements et localités. Il est encore trop tôt d'en établir un bilan exhaustif.

Face à ce drame, la communauté Lendu de Kinshasa a levé les positions suivantes :

Elle condamne fermement l'assassinat du commerçant Batsi Tsera connu sous le nom de TIKPA, Président de la FEC/Kobu, de ses conseillers TIVURA MANDE et NGABU TCHUKINA Augustin ainsi que de leur chauffeur LONU Justin, assassinat perpétré dans une embuscade tendue entre Nizi et Bambu non loin du pont TP/Bambu sur la rivière Likid'a.

Elle déplore vivement cet incident qui prolonge la liste macabre d'éliminations apparemment ciblées des personnalités Lendu, observées depuis le décès du Père Carme Florent DUNJI intervenu le 05 juin 2017 dans la paroisse catholique de Drodro.

Elle présente ses condoléances les plus émues aux familles de quatre victimes et à celles de toutes les autres victimes tombées lors de la dégénérescence de la situation.

A l'instar de différentes autorités politico-administratives, elle adresse un message de paix aux populaires de Ituri, les appelle au calme, leur recommande de privilégier l'approche judiciaire pour le dénouement de ce malheureux incident ainsi que toute autre piste pacifique.

Elle demande à la population de faire confiance aux institutions de la République Démocratique du Congo décidée à promouvoir un Etat de droit, condition sine qua non de paix et l'exhorte à ne pas céder au plan de l'ennemi visant la destruction de notre jeune Province de Ituri.

Elle s'inscrit dans le schéma d'organisation immédiate d'un dialogue inclusif entre les communautés. Ce dialogue a été mainte fois réclamé à la base, notamment au cours de la retraite de pré-dialogue, tenue à Fataki du 15 au 18 août 2018.

Elle rappelle au Gouvernement son devoir régalien d'être le premier responsable de la gestion des crises se produisant sur son territoire. A ce titre, il lui revient de prendre toutes les dispositions utiles pour ramener la paix en Ituri.

Fait à Kinshasa, le 11 juin 2019

Pour comité Exécutif Provincial de Kinshasa

Dieudonné Safari Diba, Coordinateur provincial de Lori de Kinshasa, ancien Consultant national en charge de questions humanitaires aux Nations Unies/PNUD, UNOPS et OCHA

Professeur Bonaventure Chelo Lotsima, Président du Collège des Conseillers, Analyste Politique retraité aux Nations Unies/Monuc et Monusco

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.