Ile Maurice: Chine - Signature d'un accord de subvention et d'un protocole pour l'annulation partielle de dettes

communiqué de presse

Maurice et la Chine ont signé, hier après-midi, deux accords, à savoir une subvention d'un montant de 100 millions de RMB (Rs 513 millions) et un protocole relatif à l'annulation partielle d'une somme de 78 millions de RMB (Rs 400 millions) de la dette de Maurice, au Bâtiment du Trésor à Port Louis.

La cérémonie de signature s'est déroulée en présence du Premier ministre, ministre de l'Intérieur, des Communications extérieures et de la National Development Unit, et ministre des Finances et du Développement économique, M. Pravind Jugnauth. Les signataires étaient le secrétaire financier du ministère des Finances et du Développement économique, M. Dev Manraj, et l'ambassadeur de la République Populaire de Chine à Maurice, M. Sun Gongyi.

Lors de son allocution, le Premier ministre a exprimé sa gratitude envers le gouvernement chinois pour l'annulation partielle de la dette qui contribuera à alléger le fardeau de la dette du pays. Il a ajouté que le nouvel accord de 100 millions de RMD aidera Maurice dans son programme de modernisation des bus, notamment pour l'acquisition de véhicules électriques en provenance de Chine.

Reconnaissant les liens historiques et amicaux profonds qui unissent la République Populaire de Chine à Maurice, il a salué l'engagement de la Chine à approfondir davantage les relations et la coopération entre les deux pays. Il a rappelé que la Chine a toujours soutenu Maurice dans la mise en œuvre de plusieurs projets, notamment dans le domaine du sport, la construction de barrages, les infrastructures routières, les eaux usées, la santé, les infrastructures aéroportuaires et l'agriculture.

M. Jugnauth a également évoqué l'accord de libre-échange que les deux pays vont bientôt signer, le premier que le gouvernement chinois signera avec un pays africain. Il a ajouté que Maurice et la Chine vont collaborer à un projet concernant la construction de 6 000 logements sociaux. En ce qui concerne la construction d'un complexe multisports ultramoderne dans le pays, il a souligné que la mise en œuvre du projet ne se serait pas matérialisée sans l'aide du gouvernement chinois. Le projet, a-t-il ajouté, renforcera non seulement la visibilité de la contribution de la Chine en Afrique, mais témoignera également des relations étroites existant entre les deux pays.

Rappelant sa participation au Forum sur la coopération sino-africaine organisé à Beijing l'année dernière, le Premier ministre a énuméré les huit initiatives louables annoncées par le président Xi Jinping. Elles sont : la promotion industrielle, la connectivité des infrastructures, la facilitation des échanges, le développement écologique, le renforcement des capacités, les services de santé, les échanges entre les peuples, la paix et la sécurité. Il a exprimé sa satisfaction que la Chine accorde une attention particulière aux Petits états insulaires en développement à la demande du gouvernement mauricien.

Pour sa part, l'Ambassadeur Gongyi a réitéré le soutien de la Chine au développement économique et social de Maurice. Il a ajouté que la signature des deux accords propulsera les relations entre les deux pays à un niveau plus élevé. Par ailleurs, il a souligné que l'engagement de la Chine vers l'Afrique s'est intensifié au fil des décennies, en particulier dans des domaines clés tels que les infrastructures, les ressources naturelles, l'aide et les prêts.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.